Press "Enter" to skip to content

La rubrique écofi

L’actualité des marchés :

– Les marchés actions US ont baissé dans la dernière heure de trading, effaçant les précédents gains de la session et plus encore.

– Les actions asiatiques ont suivi le mouvement, en particulier au Japon.

– La paire EUR/USD s’est traité au-dessus de 1.50, avant de reculer légèrement.

– Le Livre beige de la Fed indique une stabilisation ainsi que certaines améliorations dans divers secteurs, mais l’immobilier commercial reste un secteur à risques.

– Le pétrole se traite au-dessus de 80 USD le baril.

– L’économie chinoise a connu une croissance annualisée de 8.9% au Q3, emmenée par un fort stimulus.

La situation sur les marchés:

Les marchés actions US ont fini la session en retrait de 0.9%, tirés par les financières, après avoir traité en hausse pendant la presque-totalité de la session. Le retour soudain de sentiment a suivi une mauvaise nouvelle sur Wells Fargo, bien que les gains des sociétés soient généralement positifs et que le livre beige US soit en phase d’amélioration. Les actions asiatiques ont suivi à la baisse, surtout avec le Nikkei, qui a fini en baisse de 0.64%.

Le Livre beige de la Fed qui couvre la période jusqu’à mi-septembre indique une stabilisation économique voire même une amélioration dans plusieurs secteurs. Les progrès sont encore limités et l’immobilier commercial reste un risque central.

La reprise économique en Chine a accéléré au troisième trimestre, avec une économie en croissance annualisée de 8.9%. La production industrielle, les ventes de détail et les investissements ont tous augmenté en septembre, poussées par le stimulus fiscal. L’un des bénéficiaires de la reprise chinoise est le Japon, qui a vu ses exportations se reprendre en septembre alors que l’indice industriel est monté de 0.9% mensualisé.

Aujourd’hui, les chiffres de la confiance des affaires en France et en Belgique donneront le ton en Euroland. Plus tard, on attend les chiffres du chômage aux USA, les ventes de détail en Angleterre, ce qui pourrait être crucial pour le GBP, et la poursuite de la saison des revenus des sociétés. On attend aussi les discours d’officiels de la Fed et la BCE .

Sur le marché des devises , la paire EUR/USD a finalement cassé le niveau de 1.50 pour monter jusqu’à un niveau de 1.5046, avant de retraiter une nouvelle fois en-dessous des 1.50. La Livre sterling s’est fortement appréciée hier suite à la publication du rapport de la réunion de la BoE, qui a été moins en faveur de la poursuite d’une politique monétaire extensive que prévu. L’EUR/GBP est resté juste au-dessus du niveau de 0.90 hier soir et ce matin.

Les devises cycliques se sont généralement affaiblies ce matin dans un contexte de baisse des marchés actions et de retrait du sentiment du risque.

Ceci étant dit, malgré la baisse sur les marchés actions, le dollar ne s’est apprécié que modérément, ce qui indiquerait que la pression sur le dollar reste entière, en particulier avec un baril de pétrole au-dessus de 80 USD.

Nous restons bear sur le billet vert et nous nous donnons un objectif de 1.55 sur la paire EUR/USD pour les prochains mois, avant d’aller tester le plus haut niveau historique au-dessus de 1.60.

Si les chiffres économiques en Angleterre ne sont pas trop faibles, on pourrait voir la poursuite du récent rallye sur le GBP, car la tendance est positive, le positionnement spéculatif est toujours short et donc la sortie de positions favorise le GBP, et enfin, au regard des taux d’intérêts, il semble que le GBP est survendu.  

Pour le CAD, on attend aujourd’hui un rapport de la BoC, qui donnera sans aucun doute le ton sur cette monnaie ainsi peut-être que sur les dollars des antipodes.

En Suède, la Riksbank a laissé ses taux inchangés à 0.25%, et son annonce a dit qu’elle ne comptait pas changer le taux jusqu’à l’automne 2010, afin de contribuer à la reprise et d’atteindre l’objectif d’inflation de 2%. C’est un risque de moins sur le SEK.

En Norvège, il n’y a pas eu d’annonces surprises dans le discours du gouverneur de la banque centrale, ce qui est une bonne nouvelle pour le NOK, car le marché est désormais convaincu que la Norges Bank accepte l’appréciation du NOK. On peut donc anticiper une baisse sur la paire EUR/NOK, ce d’autant plus que le pétrole a cassé la barrière des 80 USD.

N’oubliez pas vos stops  !

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *