Press "Enter" to skip to content

La semaine de la livre sterling

C’est une livre sterling galopante qui se distingue cette semaine. Tandis que les indicateurs montrent tous une embellie économique pour la Grande-Bretagne et que la livre gagne en valeur sur toutes les paires, une inflation soutenue a tendance à apparaître et une intervention des autorités monétaires n’est pas à exclure.

Les publications des chiffres de l’inflation britannique ont paru le 16 juillet. L’indicateur mesure l’inflation à 2.9% contre 3% attendu. Rappelons que le nouveau gouverneur de la BoE, Mark Carney, est un prudent pragmatique. Bien qu’inférieur aux attentes, face à un tel chiffre d’inflation, le forex reste incertain sur les intentions de la BoE en termes de politique monétaire. En effet, il existe traditionnellement un arbitrage entre stabilité des prix et emploi, le raisonnement étant que s’il y a “trop” de travailleurs, alors la demande est accrue est les prix montent d’autant plus qu’ils exercent une pression au salaire sur leurs employeurs puisque la ressource humaine est rare. L’inflation s’explique ici surtout en raison de la hausse des prix en livre sterling des biens importés. En outre, la BoE assure que l’inflation devrait rester supérieure à 2% jusqu’en 2016 en raison de la hausse des prix de l’énergie. On peut souligner que le banquier central aurait dû se justifier au ministre des Finances britanniques si l’inflation avait dépassé les 3.1% ; une lettre qui aurait été décortiquée par le marché en recherche d’information sur la politique à venir.

Mercredi, c’était aux chiffres du chômage de secouer le forex. Leur publication justifie aux yeux des cambistes une nette progression de la livre face aux autres devises. Le taux de chômage au sens anglais poursuit sa baisse pour atteindre les 4.4% de la population active en juin, contre 4.5 en mai. Juin est le 8e mois consécutif de baisse du chômage sur le territoire de le Grande-Bretagne. On peut s’attendre à une restriction de la politique monétaire actuelle si l’amélioration de l’emploi se poursuit.

Le chiffre des ventes au détail, soutenu par l’emploi, a paru hier à 10h30 et s’est révélé conforme aux attentes du marché (+0.2% hors carburant) L’économie britannique immerge indéniablement de la crise par rapport à ses voisins européens: le chiffre comparé à l’année passée est plus haut de 2.2% ce qui est encore loin d’être le cas pour l’euro-zone.

Aujourd’hui, quoi que la livre sterling connaisse une tendance haussière sur toutes les paires, l’accélération est ralentie. On peut s’attendre à un nouveau niveau de la livre à 1.5250 et à 1.5310 respectivement face au dollar américain et au yen.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *