Press "Enter" to skip to content

La semaine de l’euro: support à 1.3177 et résistance à 1.3256

Mercredi, l’euro cédait seulement 0.15% face au dollar pour atteindre les 1.3204 en fin de séance américaine. D’abord en hausse après les publications européennes, l’euro ne parvenait pas à se consolider au-dessus des 1.3220 et repassait sous les 1.32 après les bonnes données américaines.

Les indices PMI de la zone euro s’affichent globalement en hausse et meilleurs que les prévisions. Pour la première fois depuis juillet 2011, l’indice repasse au dessus de la barre des 50 et témoigne d’une fin probable de la récession dans le secteur pour la zone. En France et en Allemagne l’indice étonne également et s’établit respectivement à 49.8 et 50.3 pour ces pays. Mais en plein élan, la hausse de l’euro est stoppée par la publication de données en provenance des Etats-Unis.

Selon Markit, l’indice PMI manufacturier aux Etats-Unis marque une hausse en juillet à 53.2 en estimation flash contre 51.9 le mois dernier. Ce niveau au dessus de 50 indique une croissance du secteur manufacturier dans le pays tandis que les analystes attendaient une expansion moins importante du secteur.

Mais la paire est surtout marquée par les bonnes données du secteur immobilier dans le pays. Selon le département du Commerce, les ventes de logements neufs ont progressé de 8.3% en juin par rapport à mai (497 000 unités en rythme annualisé). Bien au delà des prévisions, ce chiffre vient témoigner d’une reprise du marché immobilier américain.

L’euro peinait encore à trouver une direction hier matin, et progressait faiblement face au dollar. Pourtant, la zone euro a affiché de bons indicateurs: en Espagne, le taux de chômage décroît de 0.90% à 26.26% selon le ministère du travail ; du côté de l’Allemagne, l’indice du climat des affaires Ifo gagne 0.3 points à 106.2 et dépasse les attentes.

Hier après-midi, le département du Travail américain publiait des données relatives au marché de l’emploi. La semaine dernière, le nombre de demandes initiales d’allocations chômage était en hausse à 343 000 individus. Le consensus était de 340 000 nouvelles demandes après les 336 000 de la semaine précédente. Le nombre de demandes continues d’allocations chômage est toutefois conforme aux prévisions à 2 997 000 individus. La récente décision de la FED semble concorder avec ces nouvelles données, signe que la situation reste encore à améliorer. Autre déception au niveau des commandes principales de biens durables à un niveau fixe le mois dernier (+0.00%).

Avec ces annonces, l’euro s’est consolidé au-dessus des 1.32 dollar. Cette progression a permis à la paire d’effacer ses pertes de jeudi matin, après un plus bas à 1.3166. Techniquement, aujourd’hui, la paire trouve un prochain support à 1.3177 et des résistances à 1.3256 (plus haut de la veille) puis 1.3261 (76.4% de Fibonacci). Une cassure à la baisse du prochain support pourrait entrainer la paire vers le plus bas de ce mardi à 1.3164 puis 1.3150 (MM10) mais la paire se trouve toujours un dans un canal légèrement haussier. Globalement, le dollar s’affaiblit face aux autres monnaies et aucune direction ne semble se dessiner face à la monnaie unique. Les investisseurs surveilleront de près les prochaines réunions de la FED et de la BCE prévues la semaine prochaine.

 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *