Press "Enter" to skip to content

La semaine du forex: Dans l’attente de décisions politiques, l’indécision règne en maitre

Cette semaine, la question du budget américain a retenue toute l’attention des marchés. Les décisions de politique monétaire américaine et européenne étaient très attendues.

Outre-Atlantique, les investisseurs forex se sont inquiétés des restrictions budgétaires menaçant la fermeture d’une grande partie des services publics. Cette restriction, finalement limitée, pourrait entraver sévèrement la croissance économique américaine. Avec la dégradation de la qualité des actifs qu’elle suppose, l’échéance du budget américain a ravivé l’aversion au risque sur le marché des devises. Le relèvement du plafond de la dette est à présent au cœur des discussions mais les marchés attendent plus de précisions sur la politique monétaire de la Fed. Les chiffres de l’emploi attendus vendredi devraient orienter les pronostics du « shutdown » américain.

Les indicateurs économiques américains de cette fin de semaine étaient mitigés et n’ont réellement aidé les cambistes. Jeudi, l’indice ISM manufacturier s’est accru à 56.2 en septembre (contre un précédent à 55.7) et a révélé un regain de l’activité industrielle manufacturière. Mais l’indice non manufacturier a quant à lui baissé à 54.4, contre 58.6 en août. Aujourd’hui, la création d’emplois dans le secteur privé a déçu les marchés. Selon les analystes, la publication du rapport mensuel sur l’emploi pourrait être reportée.

En zone euro, les bons indicateurs publiés la semaine dernière continuent à profiter au Vieux-Continent. Toute la semaine, les cambistes étaient à l’affut des nouvelles décisions de la BCE sur l’assouplissement de la politique monétaire. Mercredi, la banque centrale a maintenu inchangé son taux directeur, à 0.5%, mais Mario Draghi a affirmé son souhait de soutenir davantage l’économie. Cette volonté politique menace la hausse des taux et la vigueur de la monnaie unique promises par la banque centrale. Les investisseurs forex attendent plus de précisions sur la politique monétaire de la banque centrale.

Du côté italien, c’est la victoire d’Enrico Letta au gouvernement qui a grandement rassuré les marchés. Silvio Berlusconi avait annoncé le retrait de ses ministres au gouvernement pour faire pression au Senat.

Analyse technique:

EURUSD: L’euro est sous les projecteurs cette semaine, puisque la monnaie unique enregistre une hausse de 0.67% face au dollar. Le budget américain pèse lourdement sur le cours de la paire qui a franchi le seuil psychologique des 1.36. L’eurodollar a affiché son plus bas lundi à 1.3478 et franchi le seuil des 1.36 mercredi pour atteindre son plus haut aujourd’hui, à 1.3632. L’aversion au risque qui règne sur le marché des devises devrait continuer à soutenir l’euro.

USDJPY: La paire a reculé de 1.17% cette semaine, plombée par une production industrielle nipponne publiée lundi en baisse de 0.7% sur le mois d’août. Le discours de Shinzo Abe était très attendu par les marchés. Le premier ministre a annoncé mardi une hausse de 5 à 8% sur la taxe à la consommation et la nouvelle a été très mal accueillie par le marché des devises. En effet, la paire a affiché son plus haut mardi à 98.72 avant de commencer la chute qui l’a mené à son plus bas de la semaine, 96.94.

GBPUSD: La livre a reculé de 0.15% cette semaine face au dollar, fluctuant entre un plus haut à 1.6262 enregistré mardi et un plus bas à 1.6089 affiché aujourd’hui. La paire a pourtant commencé une semaine haussière avant la publication mardi d’un indice PMI manufacturier britannique décevant. L’indice qui a engagé la paire dans son recul s’est affiché à 56.7 en août contre un précédent à 57.2 et on consensus à 57.5.

 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *