Press "Enter" to skip to content

La semaine du forex: La FED suscite des sueurs froides

Cette semaine, l’absence de précisions sur les politiques monétaires des banques centrales a laissé place aux inquiétudes et aux spéculations.

En zone euro, la reprise économique reste fragile. Les propos tenus par Mario Draghi la semaine dernière ont déçu les investisseurs forex. Le président de la BCE avait annoncé que l’institution se tenait prête à agir si nécessaire et l’annonce a suscité le pessimisme des cambistes. Aucune indication concrète n’a été avancée sur un éventuel nouvel assouplissement monétaire. L’inquiétude générale qui pèse de ce côté de l’Atlantique témoigne de la mauvaise santé économique européenne.

Les publications économiques de la semaine ont renforcé le sentiment. Lundi, l’Allemagne a affiché une balance commerciale décevante. En octobre, les exportations n’ont progressé que de 0.2% contre 1.6% en septembre. Pour ne rien arranger, la production industrielle allemande a reculé de 1.2% en octobre et celle de l’ensemble de la zone euro a reculé de 1.1%. L’inquiétude regagne du terrain sur le Vieux-Continent…

Outre-Atlantique, le dernier rapporte de l’emploi et du chômage a laissé place aux spéculations quant au changement de la politique monétaire menée par Fed. Pour rappel, le taux de chômage s’est affiché vendredi dernier à son plus bas en cinq ans, à 7%, ce qui le rapproche fortement du taux cible de 6.5% qui doit déclencher la diminution des liquidités injectées pour soutenir l’économie américaine. Beaucoup d’investisseurs considèrent que les arguments en faveur d’un resserrement de programme de rachat d’actifs demeurent faibles. La réunion de la Reserve Fédérale prévue les 17 et 18 décembre devrait orienter les cambistes qui attendent la diminution du QE pour 2014.

Le tapering est donc au centre de toutes les attentions sur le marché des devises. Le budget américain de 2014 et 2015 a quant à lui enfin été dévoilé. Le compromis budgétaire reste néanmoins soumis à l’approbation du Sénat. Du côté des publications économiques, les Etats-Unis ont vu leurs ventes au détail augmenter de 0.7% en novembre.

En Chine, la publication d’indicateurs encourageants a suscité l’intérêt des marchés pour le Yuan. La production industrielle s’est affichée lundi en hausse de 10% et laisse présager la reprise économique chinoise.

Analyse technique:

EURUSD: La paire a progressé de 0.21% cette semaine, portée par l’attentisme d’un ralentissement du QE. En fin de semaine, les mauvais chiffres économiques européens ont entrainé un important recul de la monnaie unique face à sa principale contrepartie. Les cours de l’EURUSD ont fluctué entre un plus bas enregistré lundi à 1.3694 et un plus haut affiché mercredi à 1.3811.

USDJPY: La paire a progressé de 0.37% cette semaine. Lundi, la croissance du PIB nippon a été revue à la baisse à +0.3% au lieu des 0.5% initialement prévus. Le yen continue à perdre du terrain face à ses principales contreparties. Les déclarations du Premier ministre japonais en faveur d’un assouplissement plus important de la politique monétaire de la BoJ entrainent un recul du yen. L’absence d’indicateur favorisant le regain de l’économie japonaise devraient soutenir l’action de Shinzo Abe. L’USDJPY a fluctué cette semaine entre un plus bas enregistré mercredi à 102.15 et un plus haut observé aujourd’hui à 103.91.

GBPUSD: La paire a reculé de 0.47% cette semaine, fluctuant entre un plus bas affiché aujourd’hui à 1.6263 et un plus haut enregistré mardi à 1.6466. L’actualité était peu fournie du côté britannique. Les cours ont donc fluctué au gré de l’actualité américaine.
 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *