Press "Enter" to skip to content

La semaine du forex: L’enjeu reste la politique monétaire des banques centrales

Cette semaine, les discours des banquiers centraux ont rythmé les cours du forex.

En zone euro, les publications économiques étaient nombreuses cette semaine. Plusieurs PMI ont été publiés et l’indice pour l’ensemble de la zone euro est ressorti en hausse à 51.6, soit son meilleur niveau depuis juin 2011. Le chômage en Espagne s’est affiché mardi en baisse de 2.2% en novembre.

Les tensions imposées par la menace de voir la BCE assouplir davantage sa politique monétaire se sont quelques peu apaisées depuis la hausse de l’inflation publiée la semaine dernière. La réunion de la banque centrale, jeudi, était néanmoins très attendue par les marchés. La conférence de presse tenue par Mario Draghi a confirmé le maintien de la politique monétaire inchangée. Pas de mouvements donc au niveau du principal taux directeur de la banque centrale, toujours à 0.25%. Les prévisions de croissances et d’inflation en 2014 ont été exposées. La BCE table sur une croissance en hausse de 1.1% en 2014 et 1.5% en 2015.

Lors de son discours, le président de la banque centrale se voulait rassurant et son optimisme a été bien accueilli par les marchés. Mercredi, le PIB est ressorti en hausse de 0.1% au troisième trimestre. Ce chiffre contraste cependant avec un précédent à 0.3% et confirme le ralentissement de la croissance sur le Vieux Continent. La zone euro est certes sortie de la récession mais le manque de vigueur de la reprise se ressent.

Outre-Atlantique, les cambistes sont restés dans l’attente du rapport mensuel sur l’emploi et le chômage américains. Publié aujourd’hui, il dévoile un taux de chômage de 7% en novembre, un signal très positif pour le forex. Les ventes de logements neufs ont augmenté de 25.4% en octobre ! L’indice de fabrication ISM a lui aussi surpris en affichant mardi une progression en novembre à 57.3, contre un consensus qui tablait sur une baisse à 55.0. Le PIB américain au troisième trimestre a progressé de 3.6%, contre un précédent à 2.8%.

La forte croissance couplée à la baisse du taux de chômage laisse présager un remaniement de la politique monétaire menée par le Fed. La reprise économique se confirme de ce côté de l’Atlantique. Pour conforter l’intuition, l’indice du sentiment des consommateurs américains de l’Université du Michigan est ressorti à 82.5 pour décembre.

Analyse technique:

EURUSD: La paire a gagné du terrain cette semaine. Elle affiche une progression de 0.67%. Les cours ont fluctué entre un plus bas affiché mardi à 1.3524 et un plus haut observé aujourd’hui à 1.3678. L’heure était à la stabilité avant les discours des banques centrales. Les nombreuses publications économiques émanant des deux côté de l’Atlantique ont également orienté les cours de la parité.

USDJPY: La paire a reculé de 0.36% cette semaine. Ses cours ont fluctué entre un plus bas enregistré jeudi à 101.62 et un plus haut observé mardi à 103.36. Outre l’effet des excellents chiffres américains de la semaine, le gouverneur de la BoJ a annoncé mardi qu’un nouvel assouplissement monétaire était envisagé pour soutenir le pays. La devise nippone en a encore été affaiblie et les paires en yen poursuivent leur mouvement haussier.

GBPUSD: La paire a reculé de 0.05% cette semaine. Cette baisse peu notable résulte de mouvements importants à la hausse comme à la baisse observés tout au long de la semaine et au fil des publications économiques. La GBPUSD a fluctué entre un plus bas affiché aujourd’hui à 1.6319 et un plus haut affiché lundi à 1.6343. Notons que les cours se maintiennent aux dessus du seuil psychologique des 1.63.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *