La semaine du forex: L’heure est aux spéculations!

Cette semaine, l’absence d’indicateurs économiques majeurs laisse place aux spéculations des investisseurs forex.

En Zone euro, les investisseurs restent sur leurs gardes. Rappelons qu’il y a quelques semaines à peine la BCE a semé la panique sur le marché des devises en abaissant son princiapl taux directeur. Sa politique ultra accommodante a depuis laissé place aux spéculations des cambistes sur l’éventualité de taux de dépôt négatifs. Lundi, Mario Draghi a tenté en vain de mettre fin aux rumeurs en réfutant la mise en place d’un tel processus en zone euro. Les chiffres de l’inflation attendus en fin de semaine sont déterministes pour les investissements. Le mois dernier a affiché des taux suffisamment faibles pour faire craindre une déflation en zone euro et si la situation se concrétise, la BCE pourrait à nouveau modifier son taux directeur pour contrer le mouvement.

euro forex_dollar

Cette semaine, l’absence d’indicateurs économiques majeurs laisse place aux spéculations des investisseurs forex.

En Zone euro, les investisseurs restent sur leurs gardes. Rappelons qu’il y a quelques semaines à peine la BCE a semé la panique sur le marché des devises en abaissant son princiapl taux directeur. Sa politique ultra accommodante a depuis laissé place aux spéculations des cambistes sur l’éventualité de taux de dépôt négatifs. Lundi, Mario Draghi a tenté en vain de mettre fin aux rumeurs en réfutant la mise en place d’un tel processus en zone euro. Les chiffres de l’inflation attendus en fin de semaine sont déterministes pour les investissements. Le mois dernier a affiché des taux suffisamment faibles pour faire craindre une déflation en zone euro et si la situation se concrétise, la BCE pourrait à nouveau modifier son taux directeur pour contrer le mouvement.

Le continent européen a heureusement pu profiter cette semaine d’un indice allemand IFO à 109.3, bien au-dessus des 107.9 sur lequel tablaient les analystes craintifs de voir la santé économique germanique se dégrader. Les signes sont donc encourageants pour l’Allemagne en cette fin d’année. L’indice GFK publié mercredi laisse entrevoir une amélioration du moral des consommateurs allemands.

Outre-Atlantique, la Fed a décidé de maintenir inchangé son programme de rachat d’actifs. La situation économique américaine étant jugée encore trop fragile, il faudra surveiller de près les prochaines publications économiques, notamment le rapport mensuel sur l’emploi attendu la semaine prochaine. Dans cette attente, les marchés spéculent sur la politique monétaire des Etats-Unis. La prochaine réunion de la Fed, les 17 et 18 décembre, devrait orienter les investissements. Le repli des taux obligataires en début de semaine laisse néanmoins entrevoir un assouplissement prochain du programme.

Mercredi, la journée a été riche en indicateurs. L’indice publié par l’université du Michigan dévoile un moral des ménages américains très positif. La confiance des consommateurs est donc en progression. Le PMI de Chicago a également surpris en affichant un repli moins important que prévu.

Du côté nippon, le maintien des mesures d’assouplissement monétaire ne séduit pas vraiment les marchés. L’idée reste soutenue par Shinzo Abe qui souhaite au plus vite atteindre les objectifs inflationnistes du pays afin de relancer l’économie nippone.

Analyse technique:

EURUSD: La paire a gagné du terrain cette semaine, sous l’effet des spéculations des marchés sur l’avenir des politiques monétaire menées par les banques centrales. Elle a progressé de 0.42%, affichant une tendance haussière constante qui lui a permis de casser le seuil psychologique des 1.36. Les cours ont fluctué entre un plus bas à 1.3490 affiché lundi, et un plus haut à 1.3622 affiché aujourd’hui.

USDJPY: La paire a progressé de 0.96% cette semaine, fluctuant entre un plus bas à 101.13 enregistré lundi et un plus haut à 102.60 affiché aujourd’hui. Les cours ont été fortement impactés aujourd’hui par la production industrielle nipponne en hausse de 0.5% en octobre. L’inflation aussi est ressortie en hausse de 0.9% en octobre, ce qui appuie l’engagement de Shinzo Abe, désireux d’atteindre au plus vite ses objectifs inflationnistes.

GBPUSD: La paire a progressé de 0.63% cette semaine. Les cours ont fluctué entre un plus bas lundi à 1.6133 et un plus haut aujourd’hui à 1.6374. C’est du côté américain que les nouvelles ont influencé les cours.

user

user

Commentaires

Inscrivez vous a la lettre quotidienne

Recevez quotidiennement les infos du marche.

Fonction du site

  • L'actualite du forex
  • Devises Majeures
  • Analyse Technique
  • Crypto-monnaies
  • Brokers recommandes

Get Started

  • Tutorials
  • Resources
  • Guides
  • Examples
  • Docs

Forex.fr

  • Notre Histoire
  • L''equipe
  • Termes d'utilisation
  • Votre vie privee

Librairie