Press "Enter" to skip to content

La zone euro face à l’inflation

Alors que l’inflation avait pour habitude de rester plutôt contrôlée dans l’hexagone, la hausse des prix a atteint sur un an 3,2%, soit son niveau le plus haut depuis novembre 1991. Cette nouvelle poussée de l’inflation conforte ainsi la stratégie de la Banque Centrale Européenne qui prévoit un pic au-dessus de 3% entre mars et juin avant une décrue attendue au second semestre.

Cependant, l’annonce de la revalorisation automatique du SMIC par le gouvernement accentue encore plus les craintes de la BCE sur les effets de second tour.

En revanche, au Royaume-Uni, le taux d’inflation en rythme annuel est resté inchangé à 2,5% selon l’Office nationale de la statistique. Ce taux renforce ainsi les attentes de baisse des taux. Sur le Forex, la livre sterling a poursuivi sa baisse après la publication des chiffres de l’inflation, tombant à 0,8051 face à la monnaie unique européenne.

De son côté, l’euro continue de s’apprécier face aux autres devises, approchant les 1,5850 dollar sur le marché des changes. Cette appréciation face à la monnaie américaine s’explique par l’annonce d’une perte trimestrielle importante de la banque américaine Wachovia qui a affaiblit le billet vert. L’établissement, afin de résoudre ses difficultés financières, a dévoilé son intention de lever 7 milliards de dollars sur le marché. Ce retour au devant de la scène de la crise des subprimes aux Etats-Unis laisse d’ores et déjà anticiper une nouvelle baisse des taux de la Fed à la fin du mois.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *