Press "Enter" to skip to content

L’actualité forex du jeudi 8 novembre 2012

La séance d’hier ne fut finalement pas celle à laquelle on s’attendait: l’enthousiasme est vite retombé suite à l’élection de Barack Obama et les investisseurs du marché des changes se sont concentrés sur les vrais problèmes, à savoir si la situation économique désastreuse de l’Europe et le fameux “mur fiscal” (“fiscal cliff“) aux Etats-Unis.

Le principal évènement en cette fin d’année est en effet le “fiscal cliff” aux Etats-Unis. On constate déjà que de nombreux investisseurs, y compris les institutionnels et les hedge funds, se placent en conséquent en valorisant sur le marché les valeurs refuge comme le yen et le dollar. Cette stratégie de moyen terme est certainement la plus prudente à l’heure actuelle car la configuration du Congrès américain pourrait conduire à tout moment à un blocage institutionnel.

Toutefois, il faut noter que l’administration Obama et certains représentants des républicains au Congrès ont montré leur disposition à négocier et à adopter une approche non partisane afin d’éviter le désastre économique et fiscal prédit depuis des mois par les économistes et même la banque centrale américaine.

Pour l’instant, aucune information concrète n’a été diffusée mais le “fiscal cliff” risque d’avoir un impact majeur dans les semaines à venir sur la tenue du marché des changes. Il faudra donc se tenir à l’affût des moindres nouvelles.

L’autre annonce du jour, c’est évidemment les décisions des banques centrales, respectivement la Banque Centrale Européenne et la Banque d’Angleterre. L’euro, qui est pénalisé depuis hier, est plutôt stable ce matin face au dollar alors qu’on attend assez peu d’informations de la part de Mario Draghi. Le vote positif du Parlement grec sur les nouvelles mesures d’austérité demandées par les créanciers du pays n’a pas beaucoup influencé l’évolution des prix pour la monnaie unique.

En revanche, la livre sterling est dans une phase haussière face à l’euro, se rapprochant de 80 pence pour un euro, alors que les économistes sont plutôt optimistes sur l’issue de la réunion de la Banque d’Angleterre. Sur 45 économistes interrogés par Bloomberg, 35 considèrent que la banque centrale va maintenir son programme de rachats d’actifs avec une cible à 375 milliards de livres aujourd’hui. La décision finale sera communiquée à 13h, heure de Paris.

Enfin, plus tôt ce matin, il fallait évidemment focaliser son attention sur le dollar australien en raison des nombreuses annonces économiques du jour. Dans la foulée d’indicateurs meilleurs que prévu, le dollar australien s’est renforcé face à ses principales contreparties, atteignant au passage un plus haut depuis le 17 septembre face au dollar américain. Le nombre de créations d’emplois en Australie en octobre a atteint 10 700 contre un consensus de seulement 500. C’et indéniablement un bon résultat qui conforte la position de la Banque de Réserve Australienne. Celle-ci avait annoncé mardi une bonne tenue économique du pays afin de justifier le statu quo monétaire.

 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *