Press "Enter" to skip to content

L’actualité forex du mercredi 7 novembre 2012

La nouvelle de la reconduction de Barack Obama pour un nouveau mandat de quatre ans a été plutôt bien accueillie par les milieux financiers. Le scénario d’une bataille entre avocats ou d’un président mal élu ne s’est pas réalisé. Bien que la Chambre des représentants reste toujours majoritairement aux mains des républicains, le président bénéficie d’un important soutien populaire qui devrait lui permettre d’affronter les nombreux défis de l’économie américaine, dont le “fiscal cliff” dont on parlait hier.

Sur le marché des changes, la victoire du démocrate s’est traduite par un regain d’appétit au risque. Les marchés sont dans l’ensemble dans le vert aujourd’hui. L’euro/dollar, qui avait beaucoup chuté depuis lundi, a repris un peu de terrain pour revenir aux encablures des 1.2866 ce matin. La hausse de la monnaie unique européenne reste toutefois assez limitée car les errements financiers et économiques de la zone euro pèsent encore beaucoup sur les décisions d’investissement, ce qui est tout à fait normal dans ce contexte.

Les investisseurs pourraient cependant être rassuré par les chiffres des ventes au détail à 11h dans la zone euro. Si le consensus est juste, les ventes au détail devraient avoir augmenté de 0.4% en septembre. En revanche, la production industrielle allemande pour le même mois est attendue en repli de 0.6% ce qui devrait rappeler, au besoin, aux cambistes que la première économie de la zone n’est désormais plus épargnée. Les indices PMI publiés hier allaient d’ailleurs dans ce sens.

On l’aura compris, le rebond actuel sur l’euro est fragile et n’est certainement pas amené à durer. Il faudra aussi faire attention demain aux propos de Mario Draghi à l’issue du Conseil des gouverneurs lors de sa désormais traditionnelle conférence de presse. Il risque de s’exprimer sur la situation économique dans l’eurozone et les perspectives d’évolution mais également faire le point sur son programme OMT lancé en septembre dernier.

Du côté des autres paires, l’euro semble regagner jusqu’à présent du terrain face à toutes ses contreparties avec un euro qui retrouve le niveau de 103.28 yens et de 80.26 pence. En revanche, le franc suisse se maintient stable face à la monnaie européenne, et s’échange toujours légèrement en-dessous de 1.21. La publication ce matin de l’indice des prix à la consommation dans la Confédération ne devrait pas changer la donne sur la paire.

L’optimisme actuel sur le marché des devises lié à la victoire de Barack Obama risque de tourner court rapidement une fois que les investisseurs se seront de nouveau tournés vers les indicateurs macroéconomiques. Il faudra donc rester vigilant et prendre ses gains à temps ce qui est évidemment le plus difficile dans le trading en ligne. Afin d’éviter des pertes trop importantes en cas de retournement du marché, les stop loss restent le meilleur outil à votre disposition. Les oublier, c’est prendre le risque de pertes incontrôlées.

 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *