Press "Enter" to skip to content

L’Aussie peut continuer de baisser, et voilà pourquoi!

L’AUDUSD évolue cette semaine à des plus bas niveaux annuels sur le forex et la tendance à moyen/long terme de la paire de devises plaide en faveur d’un recul encore plus accentué. Trois raisons à cela.

1. Le niveau de l’AUD ne satisfait pas l’Australie

Hier encore une fois, le gouverneur de la RBA a exprimé publiquement son inquiétude à propos du taux de change actuel du dollar australien. Malgré la forte dégringolade depuis janvier, la paire AUDUSD passant d’environ 1.0600 à 0.8950 en cette fin d’année, il semble que le gouverneur Stevens ne soit toujours pas satisfait. Il a ainsi déclaré souhaiter voir la paire se rapprocher de 0.8500. En d’autres termes, le potentiel de baisse est encore énorme si le marché des changes est prêt à répondre aux attentes des autorités australiennes.

2. Problèmes budgétaires en Australie?

Il est peu commun qu’on entende parler de problèmes budgétaires en Australie, le pays étant régulièrement présenté comme un exemple en la matière. Et pourtant, il semblerait à en croire les rumeurs que le gouvernement va rencontrer d’importantes difficultés pour atteindre ses objectifs de politique monétaire avec un déficit qui devrait encore s’accentuer considérablement l’an prochain.

Comparé à certains pays de la zone euro ou même aux Etats-Unis, les finances publiques australiennes restent fondamentalement bonnes et le risque d’une sanction de la part des agences de notation est encore très faible. Cependant, le simple fait d’évoquer un problème à ce propos pourrait entraîner une réaction des cambistes, accentuant au passage la baisse du dollar australien face au dollar américain. Ce ne serait toutefois qu’un facteur mineur dans le processus en cours.

3. Des perspectives économiques moins bonnes que prévu

En revanche, le marché des changes sera sans conteste très réceptif à la révision à la baisse des prévisions de croissance pour l’an prochain, que ce soit celles formulées par la banque centrale ou par le gouvernement. En raison d’une baisse des investissements miniers, les membres de la RBA ont déclaré, à en juger par le dernier compte-rendu publié, s’attendre à une croissance évoluant sous son niveau optimal en 2014. Le secrétaire au Trésor, Joe Hockey a au passage tenu des propos similaires.

A moyen et long terme, les perspectives pour l’AUD sont donc moins réjouissantes mais il ne faudra pas oublier, en termes de trading intraday, l’importance à venir du traditionnel rallye des fêtes de fin d’année qui pourrait permettre au dollar australien de gagner confortablement plusieurs dizaines de pips avant de renouer avec sa tendance de fond.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *