Press "Enter" to skip to content

L’autre réunion de banque centrale du jour que le Forex a oublié (à tort!)

Tous les cambistes ont les yeux tournés vers Paris où la BCE va rendre sa décision de politique monétaire d’ici quelques heures. Selon le consensus, Mario Draghi ne devrait pas annoncer de nouvelles mesures mais faire jouer le poids des mots afin d’influencer dans la direction voulue les agents économiques.

Il parait assez logique que le Forex soit concentré sur cette réunion car, après tout, la BCE va directement avoir un impact sur le taux de change de l’une des monnaies les plus importantes au monde, l’euro.

Pour autant, tout ne se joue pas à Paris aujourd’hui. Il faudra aussi regarder de manière avisée vers Varsovie où la banque centrale polonaise doit annoncer sa décision de politique monétaire dans l’après-midi. Là encore, les analystes devises anticipent le consensus, avec un taux de référence qui devrait rester à 2.5%. Le gouverneur Marek Belka devra par la suite, lors d’une conférence de presse, justifier ce statu quo.

Lors de la précédente réunion, le maintien des taux inchangés avait été aussi à l’ordre du jour, le gouverneur soulignant que cette situation pourrait demeurer au moins jusqu’à la fin de l’année. De fait, aucune surprise réelle concernant les taux n’est attendue. Cet attentisme du banquier central fait suite à une vague d’assouplissement de la fin de l’année dernière à juillet 2013 qui s’était traduite par une baisse de 225 points de base du principal taux de la banque centrale.

L’économie polonaise fait face à son rythme de croissance le plus bas depuis 2009, même si fondamentalement la situation est meilleure que dans de nombreux pays de la zone euro. Les dernières statistiques ont montré que le secteur manufacturier connait une accélération, la plus importante en deux ans, et que l’inflation reste contenue pour le neuvième mois consécutif sous la cible de la banque centrale. Cependant, les économistes soulignent que la croissance est encore sous son niveau potentiel, si on en juge par l’utilisation de la fameuse règle de Taylor qui permet aux banquiers centraux d’ajuster les taux en fonction du niveau de production possible. Bien que la croissance va certainement s’améliorer dans les prochains mois, l’objectif de la banque centrale est surtout de ne pas entraver cette reprise économique. Le gouverneur pourrait donc annoncer dans quelques heures que les taux vont rester à leur niveau actuel non pas jusqu’à la fin de l’année mais potentiellement jusqu’à mi 2014.

Comment cela risque-t-il de se traduire pour la paire EURPLN (euro/zloty)? Depuis le début de l’année, le zloty a perdu près de 3.4% face à la monnaie unique, ce qui en fait l’une des devises qui affichent la pire performance en Europe avec les monnaies de Hongrie et de Roumanie. Le statu quo pourrait cependant favoriser une stabilisation du zloty polonais mais face à un euro revigoré par la sortie de la crise souveraine, le cycle baissier à l’oeuvre sera difficile à enrayer. Pour l’instant, cela ne semble pas préoccuper la banque centrale polonaise, on peut donc en tant que trader forex suivre la tendance. A terme, toutefois, Varsovie pourrait décider d’agir si la chute du zloty ne correspond plus aux objectifs de politique monétaire de la Pologne. Dans l’immédiat, la paire, en dépit d’un spread élevé, est très intéressante à trader à la baisse en direction de ses prochains supports techniques. Contrairement à ce qu’on pourrait croire trop souvent, tout ne se joue pas sur l’eurodollar sur le marché des changes!
 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *