Press "Enter" to skip to content

Le chef de la FED de New York va-t-il encore donner des ailes à l’euro aujourd’hui?

Nous sommes au début d’une semaine chargée en publications économiques, cependant la volatilité risque d’être atténuée aujourd’hui. Il n’y a aucune statistique majeure, mise à part le discours de William Dudley, président de l’antenne de New York de la FED, il est membre du comité de politique monétaire de la FED (FOMC) qui se tiendra à 18h30. Ce discours est actuellement attendu par les investisseurs encore inquiets du discours de Ben Bernanke qui prévoit de réduire ses injections massives de liquidités.

Jeudi dernier, William Dudley a assuré que l’institution garderait pendant longtemps à son bilan les actifs qu’elle achète actuellement. Il a aussi affirmé qu’une hausse des taux directeurs n’interviendrait pas avant longtemps. 
Mais il a surtout rassuré les investisseurs en déclarant la semaine dernière: “si les conditions du marché de l’emploi et si la croissance de l’économie sont moins favorables que ne le prévoit le FOMC, ce qui est arrivé ces dernières années, je m’attends à ce que les achats d’actifs continuent à un rythme plus important”. Ce discours avait provoqué une légère impulsion haussière sur l’EURSD.

Si le discours surprend les investisseurs dans le bon sens, la paire EUR/USD pourrait être amenée à sortir du range (entre 1.30 et 1.31) dans lequel elle évolue depuis le 26 juin. Si ce scénario se produit, nous conseillons d’attendre un pullback des cours sur la résistance du range avant d’initier une position à l’achat sur le court terme.

Si le discours n’apporte aucune nouvelles informations supplémentaires, la paire sera susceptible de rester au sein de son range entre 1.30 et 1.31. Dans ce contexte nous privilégions les achats sur le support du range et les short sur la résistance du range.

Cependant, il y a de forte chances pour que la paire reste au sein de son range, les investisseurs attendront demain la publication du rapport ADP (taux d’emplois non agricole) en Amérique qui demeure l’annonce la plus importante des prochains jours. Si le rapport ADP est bon, l’euro risque de casser à la baisse le support du range situé à 1.30.

On conseille de rester prudent lors du discours de Dudley, et de ne pas se précipiter afin d’attendre que la volatilité diminue avant de prendre position. Il y a souvent de forts mouvements de 50 à 100 pips en quelques minutes sur les nouvelles importantes, qui sont parfois dans le mauvais sens, se retournant ainsi violement.

 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *