Press "Enter" to skip to content

Le chiffre du jour

324 000, c’est le chiffre des revendications chômage aux Etats-Unis aujourd’hui. C’est très nettement mieux que ce qui était attendu par le consensus puisqu’on évoquait le chiffre de 345 000.

Il convient de rappeler que dernièrement les données macroéconomiques américaines, spécifiquement concernant le chômage, ont été mauvaises, il est donc rassurant de voir une bonne performance. C’est au demeurant le meilleur chiffre en termes de données hebdomadaires depuis janvier 2008.

Il faut rappeler que les chiffres des non-farm payrolls sont attendus demain et ce sera la dernière grande nouvelle de la semaine, après la baisse des taux directeurs de la part de la Banque Centrale Européenne. L’enquête ADP sur l’emploi privé hier avait déçu, alors que cette enquête est considérée habituellement comme un bon indicateur de ce que nous réserve les chiffres mensuels du chômage américain.

Le consensus pour demain table sur un maintien du taux de chômage à 7.6% de la population active et un bond des créations d’emplois de 88000 à 145 000. Il faudra cependant rester prudent en raison des récents chiffres pour l’emploi privé.

Dans l’immédiat, la baisse des revendications chômage, conjuguée à l’assouplissement monétaire dans la zone euro, pousse l’euro fortement en repli avec un plus bas à 1.3077 aujourd’hui alors que la paire euro/dollar avait ouvert autour de 1.3184.

Cette baisse est logique car un assouplissement monétaire se traduit, selon la théorie monétariste, par une chute du taux de change de la monnaie concernée. La théorie est prouvée en réel une fois de plus.
 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *