Press "Enter" to skip to content

Le climat économique a les faveur du dollar

En ce mardi, la devise américaine continue sa progression sur le marché des changes alors que la monnaie unique s’était un peu renforcée hier en fin de séance. Le climat qui règne sur le marché des changes est, une nouvelle fois, propice aux valeurs refuge. En effet, la consommation américaine s’affiche toujours assez faible : en excluant les ventes d’essence et d’automobile, la consommation des ménages apparaît en baisse pour le quatrième mois consécutif de 0,2%. Sachant qu’en temps normal, la consommation représente près des deux tiers de la croissance américaine, cette mauvaise nouvelle a évidemment renforcé l’attrait pour les valeurs refuge sur le marché des changes.

Cette nouvelle a d’ailleurs totalement éclipsé les résultats meilleurs que prévu de la banque d’affaires américaine Goldman Sachs qui a annoncé un bénéfice net de 3,44 milliards de dollars pour le deuxième trimestre.

Un autre coup dur pour l’euro est tombé aussi aujourd’hui avec la publication des chiffres de l’indice de confiance allemand ZEW qui a reculé de 5,3 points en juillet alors que les économistes s’attendaient à une petite hausse. Pénalisé par cette nouvelle, la monnaie unique européenne n’a pas réussi a reprendre du terrain en dépit du regain de 0,5% de la production industrielle dans la zone euro.

Dans ce contexte, les craintes des investisseurs du marché des changes restent toujours très vives, ces derniers ne sachant plus très bien à quel sein se vouer.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *