Press "Enter" to skip to content

Le destin du yen japonais sera scellé le 22 janvier

Le yen japonais est toujours affaibli sur le marché des changes face à sa contrepartie américaine, évoluant autour de 88 yens en ce début de semaine.

Pendant ce temps, tous les cambistes attendent avec impatience le 22 janvier. C’est ce jour là que la Banque du Japon (BoJ) va annoncer ses nouvelles mesures pour affaiblir le yen. Cela devrait être l’occasion pour l’institut d’émission, qui est désormais davantage sous la tutelle du gouvernement nippon, d’annoncer son nouveau objectif d’inflation à environ 2% contre 1% à l’heure actuelle.

Afin d’atteindre cet objectif, ce qui sera certainement ardu étant donné que la BoJ peine déjà à respecter sa cible à 1%, il faudra la mise en place d’une nouvelle politique monétaire expansionniste agressive ce qui aura pour conséquence immédiate une chute poussé du yen sur le marché des changes.

Les cambistes ont déjà, en partie, intégré dans les cours les annonces à venir. La victoire du PLD lors des élections générales de mi-décembre a ouvert la voie à une politique nouvelle de la banque centrale, ce qui se ressent aussi bien au niveau du taux de change du yen que de l’évolution de l’indice Nikkei de la bourse de Tokyo.

Les deux actifs financiers ont en effet une forte corrélation négative, c’est à dire quand l’un chute l’autre monte. Avec la baisse du yen depuis bientôt un mois, le Nikkei a repris des couleurs et pour sa première séance de l’année, l’indice a même arraché vendredi une progression de 2.82%, gains en partie effacés par la baisse de 0.83% de ce matin.

Sur le long terme, c’est bien l’affaiblissement du yen qui prévaut sur le marché des changes et qui risque de constituer l’évènement majeur de l’année 2013 pour les investisseurs. On s’interroge toutefois encore sur l’arsenal que la BoJ sera en mesure de déployer afin de mener à bien sa politique. Un objectif d’inflation à environ 2% est en effet très ambitieux quand on sait que le pays accumule des années de déflation.

La réussite de cette politique monétaire dépendra également de l’environnement économique et politique international. Avec les négociations en vue aux Etats-Unis pour relever le plafond de la dette, ce qui devrait engendrer de nouvelles disputes entre républicains et démocrates, le yen pourrait trouver au moins temporairement de nouveau les faveurs des investisseurs du fait de son statut de valeur refuge. L’objectif du nouveau gouvernement nippon n’est pas exempt de difficultés et il faudra certainement que la BoJ fasse encore appel à la planche à billets pour réussir à affaiblir le yen.

Jusqu’à présent, les analystes du marché des changes sont plutôt confiants, avec un objectif de 90 yens face au dollar d’ici à la fin de l’année, ce qui semble largement atteignable quand on sait le taux de change actuel du cross. Il y a peu, la paire de devises était encore autour de 79 yens pour un dollar…
 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *