Le différentiel économique en passe de s’accentuer entre l’Espagne et la France?

Les indicateurs macroéconomiques publiés hier ont confirmé le décrochage de la France notamment par rapport à l'Allemagne ou même le Royaume-Uni. En revanche, l'économie française apparait désormais en plus mauvaise posture que les économies des PIIGS, ces pays du Sud de l'Europe qui ont été contraints de faire appel à l'aide internationale au cours des dernières années.

C'est la mauvaise surprise de ce début d'année.

En effet, le PMI Services pour le mois de décembre de l'Espagne a grimpé à 54.2, pleinement en phase d'expansion. Dans le détail, Markit, qui a conduit l'enquête, souligne que l'activité et les nouvelles commandes ont augmenté le plus rapidement depuis près de six ans tandis que les prix à la production ont continué leur chute.

A l'inverse, dans la foulée d'un PMI manufacturier française déprimant, le PMI Services a chuté à un point bas de six mois pour le pays, à 47.8 contre 48.0 en novembre. L'indice composite a même chuté à un point bas de sept mois à 47.3.

Même l'Italie fait mieux avec un PMI Services légèrement supérieur à celui de la France, bien que la tendance soit aussi au repli pour cet Etat.

bourse de_madrid

Les indicateurs macroéconomiques publiés hier ont confirmé le décrochage de la France notamment par rapport à l’Allemagne ou même le Royaume-Uni. En revanche, l’économie française apparait désormais en plus mauvaise posture que les économies des PIIGS, ces pays du Sud de l’Europe qui ont été contraints de faire appel à l’aide internationale au cours des dernières années.

C’est la mauvaise surprise de ce début d’année.

En effet, le PMI Services pour le mois de décembre de l’Espagne a grimpé à 54.2, pleinement en phase d’expansion. Dans le détail, Markit, qui a conduit l’enquête, souligne que l’activité et les nouvelles commandes ont augmenté le plus rapidement depuis près de six ans tandis que les prix à la production ont continué leur chute.

A l’inverse, dans la foulée d’un PMI manufacturier française déprimant, le PMI Services a chuté à un point bas de six mois pour le pays, à 47.8 contre 48.0 en novembre. L’indice composite a même chuté à un point bas de sept mois à 47.3.

Même l’Italie fait mieux avec un PMI Services légèrement supérieur à celui de la France, bien que la tendance soit aussi au repli pour cet Etat.

Le différentiel économique entre l’Espagne et la France devrait se traduire dans les prochains mois par des indicateurs macroéconomiques globalement meilleurs pour Madrid que pour Paris alors que se profile une croissance atone pour 2014 dans l’Hexagone.

Face à la pression des marchés financiers, l’Espagne a engagé en l’espace de seulement quelques années les réformes structurelles que peine à mettre en oeuvre le gouvernement français ce qui a permis d’obtenir un gain en termes de compétitivité prix au sein de la mondialisation.

Le chômage reste le point noir de l’économie espagnole et toutes les prévisions tablent sur une diminution très lente. Cependant, l’élément clef reste la dynamique économique qui est favorable en Espagne alors que la France peine à se redresser, semblant simplement capitaliser sur ses acquis. Et, prenant ainsi un retard qu’il sera certainement difficile de combler face à ses voisins allemand et britannique.
 

user

user

Commentaires

Inscrivez vous a la lettre quotidienne

Recevez quotidiennement les infos du marche.

Fonction du site

  • L'actualite du forex
  • Devises Majeures
  • Analyse Technique
  • Crypto-monnaies
  • Brokers recommandes

Get Started

  • Tutorials
  • Resources
  • Guides
  • Examples
  • Docs

Forex.fr

  • Notre Histoire
  • L''equipe
  • Termes d'utilisation
  • Votre vie privee

Librairie