Press "Enter" to skip to content

Le dollar australien enregistre de fortes pertes

En dépit du vote acquis à une voix près d’un vaste plan de relance économique d’un montant de plus de 42 milliards de dollars australiens aujourd’hui par le Sénat, la devise australienne subit toujours le contre coup de la forte incertitude sur le marché des changes, qui pénalise également le dollar néo-zélandais et la livre sterling.

Cette dernière a notamment essuyé des pertes depuis mercredi dernier en raison de la publication du rapport de la Banque d’Angleterre soulignant les dispositions de cette dernière à prendre des mesures non conventionnelles et à laisser la porte ouverte à de nouvelles baisses des taux, pouvant conduire à une politique de taux zéro comme au Japon ou aux Etats-Unis.

La dégradation du contexte économique international profite essentiellement aux valeurs refuge, notamment le dollar et le yen. Toutefois, le dollar essuie encore la déception des investisseurs du marché des changes qui ont été particulièrement mécontents du plan Geithner, dont les grandes lignes n’ont été que très superficiellement dévoilée.

Ainsi, cela a permis à la monnaie unique européenne de s’afficher à la hausse face à la devise américaine, en dépit des mauvaises nouvelles venant de la zone euro. En effet, le PIB de la zone euro a enregistré une baisse record de 1,5% au dernier trimestre 2008, du jamais vu. Pour autant, l’euro poursuivait sa hausse ce vendredi face au dollar.

En fait, cette hausse inattendu de la monnaie unique européenne s’explique, en grande partie, par la désorientation des investisseurs du marché des changes qui ne savent plus à quel sein de vouer, étant donné que même les valeurs refuge, comme le dollar, commencent à inspirer le doute. Seul le yen et l’or semblent par conséquent être encore considérés comme des valeurs sûres.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *