Press "Enter" to skip to content

Le marché après la réunion de la Fed

Les points essentiels

– La Fed laisse son taux inchangé à 0-0.25% et maintient la taille des programmes d’achats de MBS et d’obligations étatiques jusqu’en mars 2010.

– La langage utilisé par la Fed pour la croissance est plus positif, ce qui reflète une amélioration de la situation macro-économique, bien que les prévisions restent peu optimistes. Le rendement obligataire a baissé sur tout le long de la courbe, les actions sont tombées et le dollar s’est apprécié.

– La plupart des bourses asiatiques sont en baisse ce matin, à l’exception du marché japonais, qui rouvre après trois jours de vacances.

La situation sur les marchés:

Pendant la réunion de hier, la Fed a laissé son taux inchangé à 0-0.25% et a maintenu la taille des programmes d’achats de MBS et d’obligations étatiques jusqu’en mars 2010. C’est a peu près en ligne avec les attentes, comme nous le mentionnions hier . En général, la déclaration de la Fed reflète une modération de son biais expansionniste, mais nous estimons que la remontée des taux n’est pas pour demain. Le dernier trimestre 2010 semblant être la date la plus tôt possible. Les marchés ont réagi à la déclaration de la Fed en envoyant les rendements environ 0.1% à la baisse pour toutes les maturités et renforçant le dollar.

Le marché des actions US a donc mal réagi à la déclaration de la Fed et les hausses du début de séance ont été remplacées par des baisses significatives. Le S&P500 a perdu 1%, sous l’influence surtout des actions financières et énergétiques, qui étaient cependant bien monté les jours précédents, faut-il le rappeler. A l’exception du Nikkei, de retour de vacances et qui doit faire du rattrapage, la plupart des places financières asiatiques sont en baisse.

Le prix du pétrole s’est littéralement écroulé en fin de séance européenne, en perdant presque 3 (!) dollars. Le cuivre a aussi subi les effets d’une forte correction. Le brut pour novembre se traite maintenant à 68 dollars le baril, en autres grâce à la force du dollar hier dans les échanges et à de plus importantes réserves américaines que prévues.

Sur le marché des devises , la paire EUR/USD reste juste au-dessus des 1.4750 après être bien tombée suite à l’annonce de la Fed. Le Yen se renforce avec la paire USD/JPY sous le seuil de 91 alors que la paire EUR/JPY a cassé celui des 134. La Krone norvégienne, qui s’est renforcée hier soir suite à l’annonce de la banque centrale norvégienne d’une hausse imminente du taux d’intérêt, a maintenu ses gains alors que la paire EUR/NOK s’échangeait aux alentours de 8.545 cette nuit. Dans les échanges entre le Franc suisse et le dollar, le CHF n’arrive pour l’instant pas à casser la résistance autour de 1.0247 qui l’empêche de poursuivre sa route vers la parité entre les deux monnaies.

Aujourd’hui commence la réunion de G20 à Pittsburgh. Le sujet essentiel va être un plan qui devrait pousser les USA, l’Europe et la Chine à faire des changements dans leurs politiques monétaires afin de créer les conditions d’une croissance solide et durable. Il est clair que la meilleure manière de créer de la croissance est de poursuivre la libéralisation du commerce mondial en améliorant l’OMC et en évitant de gaspiller des sommes énormes dans des programmes encourageants le gaspillage de ressources…. en tout cas, un autre sujet de discussion sera justement les stratégies pour sortir des programmes de relance des économies. Évidemment, après avoir jeté par la fenêtre des trillions de dollars, il faut maintenant comprendre comment s’arrêter, puisque c’est insoutenable sur le long terme.

Sur le front des indicateurs économiques, nous aurons aujourd’hui l’indicateur allemand Ifo, où nous attendons une augmentation légèrement au-dessus des attentes. Aux USA, les ventes d’appartements devraient être en progression pour le mois d’août. Il y aura plusieurs discours de banques centrales et en Israël, on attend la décision de la banque centrale sur le taux d’intérêt.

Malgré la légère reprise du dollar hier, nous nous attendons toujours à ce que le dollar poursuive sa baisse, avec en ligne de mire le niveau des 1.50 dans les prochains mois.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *