Press "Enter" to skip to content

Le marché des changes attend le rapport Wyman et la décision de Moody’s

Les éléments forex clés

– Les actions et l’EURUSD en hausse après la présentation du budget espagnol

– Les indices asiatiques en progression sur des rumeurs de nouveau stimulus de la Chine

– Le PMI japonais augmente légèrement tandis que la production industrielle déçoit

– La coalition au pouvoir en Grèce parvient à un accord sur les mesures d’austérité

– L’attention se portera aujourd’hui sur l’Espagne puisque Oliver Wyman doit rendre son rapport sur les banques

Les marchés actions et l’EURUSD étaient en hausse hier après que l’Espagne ait révélé son projet de budget pour 2013, qui se focalisera principalement sur des réductions des dépenses et moins sur une augmentation des taxes. L’Espagne a réaffirmé son objectif de déficit pour cette année à 6.3% et à 4.5% pour 2013.

Le gouvernement n’exclut pas, par ailleurs, de demander l’aide internationale. A une conférence de presse, le ministre des Finances Luis de Guindos a confirmé que l’Espagne étudie les possibilités à sa disposition et ce, en étroite collaboration avec l’UE. Selon le Financial Times, de hauts responsables espagnols ont affirmé que le programme de réformes présentés hier aurait été mis au point en étroite collaboration entre Madrid et Bruxelles afin que l’Espagne puisse déjà répondre aux exigences nécessaires pour éventuellement bénéficier d’une aide extérieure, en cas de besoin. Le programme de réformes structurelles sera présenté dans la journée.

En Asie, les indices et les matières premières étaient en hausse alors que de nouvelles rumeurs annoncent de prochaines mesures de soutien de la part de la Chine. Les récentes statistiques, plutôt faibles, pourraient forcer Pékin à prendre les devants afin les vacances de la Semaine en Or qui commencent lundi.

En Grèce, les partenaires de la coalition sont parvenus à un accord dans le cadre du plan d’austérité. La troïka doit revenir ce week-end à Athènes pour juger des avancées et éventuellement débloquer une nouvelle tranche d’aide. Au début du mois d’octobre, les ministres des Finances de la zone euro doivent passer en revue les nouvelles mesures et un vote au Parlement grec aura lieu dans la foulée.

Au Japon, les statistiques de ce matin étaient plutôt faibles et inquiétantes. Le PMI manufacturier a augmenté faiblement de 47.7 à 48 tandis que la production industrielle pour août a chuté de 1.3% sur un mois contre un consensus de -0.5%. Le pessimiste est très présent: les entreprises nippones estiment que la production pour septembre devrait chuter de 2.9% avant une stabilisation en octobre.

Aujourd’hui, l’Espagne continuera d’attirer l’attention massive des marchés financiers puisque le rapport Wyman est attendu sur les banques espagnoles. Quelques fuites ont permis déjà de nous donner des indications précieuses sur le contenu du rapport. Ainsi, les besoins en recapitalisation des banques espagnoles serait de 50 à 60 milliards d’euros, soit assez proche des montant évoqués initialement mais loin de la ligne de crédit ouverte par l’UE à 100 milliards d’euros. Par ailleurs, Moody’s pourrait abaisser dès ce soir la note souveraine du pays, dans la catégorie des investissements spéculatifs. Au niveau européen, la principale annonce du jour sera la publication de l’inflation dans l’eurozone. Le chiffre de 2.4% en septembre est avancé contre 2.6% en août. La session américaine sera enfin marquée par la publication du PMI Chicago et de l’indice de confiance des consommateurs de l’Université du Michigan.

Au niveau du marché des changes, l’appétit au risque a fait sa réapparition depuis hier après-midi, le dollar chutant face aux principales devises du G10, à l’exception du yen japonais. Hier, l’EURUSD a réussi à repasser au-dessus de 1.29 et s’échange actuellement autour de 1.2935. L’USDJPY a continué sa chute en revanche, autour de 77.50 pour la première fois en deux semaines malgré les statistiques japonaises plus que mitigées. La chute de la paire pourrait encore se poursuivre car, nonobstant les récentes annonces de la BoJ, le marché ne semble pas prêt à croire que la banque centrale va faire suffisamment ou est en mesure de faire suffisamment pour redresser la situation. Ceci devrait donc continuer à fragiliser le dollar face au yen.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *