Press "Enter" to skip to content

Le marché des changes et la bourse

Chers lecteurs,

Le marché haussier sur le marché des actions et de l’or se poursuit au dépend du dollar sur le marché des devises.

Pour la quatrième journée consécutive, les marchés actions de part le monde ont enregistré des gains significatifs, sur la base d’une reprise de la hausse des prix des métaux, des matières premières et des composants technologiques. En particulier, l’or a  dépassé un seuil psychologique important en franchissant pour la première fois depuis 6 mois le cours des 1’000 dollars l’once, pour atteindre 1006.04, à seulement 3% de son prix record établi en Mars 2008. Le cuivre, l’argent et le pétrole, à 69 dollars le baril, ont également poursuivi leur progression et de manière générale, les prix des métaux ont plus que doublé cette année. Ces développements et le retour de l’appétit du risque ont eu un effet immédiat sur le dollar américain, qui s’est déprécié face à 15 des 16 devises les plus traitées de la planète, en particulier face à la livre sterling, qui a bénéficié de bons chiffres économiques anglais.

En général, selon la plupart des analystes financiers, cette période de reprise est le meilleur moment du cycle économique, ce qui encourage à l’investissement dans les actions. Pour ce qui touche plus particulièrement au marché des devises, il ne faut pas oublier la corrélation en général inverse entre le cours du dollar et les prix des matières premières, en particulier celui du pétrole. Cette tendance pourrait d’ailleurs encourager un phénomène de vente spéculative du dollar par les acteurs cherchant la sécurité de la tendance actuelle.

L’indice Dow Jones Stoxx 600 des actions européennes est monté ce matin de 0.5%, alors que les producteurs de matières premières montaient de 2.7% et les actions technologiques gagnaient 1%.

Goldman Sachs a aussi relevé ses prévisions des prix des métaux par anticipation d’une « reprise plus forte que précédemment anticipée de l’activité globale industrielle ». Le Directeur du FMI, Dominique Strauss-Kahn, a déclaré à ce propos au journal espagnol Il Sole 24 Ore que la crise ayant fait tomber Lehman Brothers en Septembre 2008 « était presque certainement derrière nous ».

La volatilité continuant d’être très importante, nous ne pouvons que vous enjoindre de ne pas prendre trop de levier dans vos positions et d’être extrêmement stricte avec vos stops loss .

Bon trading!

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *