Press "Enter" to skip to content

Le marché des changes face à une crise bancaire et à une nouvelle récession

SCENARIO EURUSD POUR AUJOURD’HUI

La volatilité est toujours active sur l’EURUSD du fait des craintes concernant la solvabilité du secteur bancaire européen.

La parité navigue entre 1.4259 et 1.4345, avec un point pivot à 1.4304 sur Fibonacci. Néanmoins il devrait traiter plus haut que 1.4320 tant que le support à 1.4304 tient. Le stop loss devrait être fixé à 1.4277 pour la séance.


LE POINT SUR LES FONDAMENTAUX EURUSD

L’économiste en chef de la Banque centrale européenne (BCE), Jürgen Stark, dit “prendre au sérieux” les signaux de tension sur le marché interbancaire européen, tout en assurant que la situation était moins grave qu’en 2008.

Des banques de certaines régions de la zone euro préfèrent déposer leurs liquidités auprès de la BCE plutôt que de le prêter à d’autres banques. Nous prenons ces signaux au sérieux“, a-t-il déclaré dans une interview au quotidien Handelsblatt parue vendredi.

Mais la situation n’est pas comparable à celle de l’automne 2008 après la faillite de Lehman Brothers“, la banque d’investissement américaine dont le dépôt de bilan en septembre 2008 avait déclenché la crise financière, a-t-il ajouté. M. Stark a également assuré que le prêt exceptionnel de 50 milliards d’euros sur 6 mois consenti le 4 août par la BCE aux banques de la zone euro, pour détendre la situation, ne serait pas renouvelé dans l’immédiat: “A l’heure actuelle, cela peut être vu comme une action unique.”

L’économiste allemand a par ailleurs exprimé son scepticisme face à la création éventuelle d’obligations communes aux pays de la zone euro, ou “eurobonds.”

C’est une solution de façade qui envoie les mauvais signaux“, a-t-il estimé.

Nous aurions besoin d’une Constitution européenne avec des transferts de souveraineté de tous les pays. Alors des eurobonds auraient du sens“, a dit M. Stark

Dans ce contexte particulièrement difficile pour l’euro, la publication ce matin des prix à la production en Allemagne en juillet, en hausse de 0.7% sur un mois et de 5.8% sur un an est passé presque inaperçu. Les analystes s’attendaient pourtant à une hausse moindre, de l’ordre de 0.1% sur un mois.

Pour l’instant, le principal facteur influant sur le marché reste l’aversion au risque qui avantage considérablement l’USD, le CHF et le JPY.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *