Press "Enter" to skip to content

Le point sur l’EUR/GBP avant l’Eurogroupe

L’euro était stable face à la livre sterling, valant ainsi 79,27 pence contre une clôture à 79,33 la veille. Depuis l’ouverture ce matin, le cours de la paire de devise EUR/GBP a seulement fluctué de +0.03%.

Vendredi, l’euro atteignait son niveau le plus bas depuis juillet 2010. Il faut dire que ce mois, l’indice Sentix, qui permet de déterminer la confiance des investisseurs de la zone euro, a dévoilé ses chiffres et a montré que le moral des investisseurs a reculé pour le quatrième mois consécutif et a atteint son niveau le plus bas depuis 3 ans, tombant ainsi à -29.6 en juillet contre -28.9 en juin. L’inquiétude qui pèse sur la situation en zone euro se propage au reste du monde et n’est plus donc seulement limitée aux pays de l’Union Européenne. Il fallait quelque peu s’y attendre tant les réponses apportées lors des différentes réunions tenues par les pays de l’Union Européenne ou encore dernièrement par la Banque centrale européenne ont été insatisfaisantes par rapport aux attentes.

Une réunion de l’Eurogroupe se tient d’ailleurs aujourd’hui à Bruxelles. Les discussions vont tourner autour de cinq principaux points. Premièrement, il s’agira de mettre en place rapidement les décisions prises lors du dernier Sommet il y a près de 10 jours. La France et l’Italie sont les premiers à vouloir que ses mesures soient mises en place d’autant plus que le Premier ministre italien estime que la crédibilité des mesures prises est remise en cause à cause de l’attitude de quelques pays du nord tels que les Pays-Bas ou la Finlande.

Le deuxième point concernera la situation en Espagne et la recapitalisation de ses banques. A noter que le rendement des obligations espagnoles a augmenté de 12 points et vient de dépasser le taux critique et insoutenable de 7% pour atteindre les 7.04%.

Les autres sujets concerneront les plans d’aide à la Grèce et à Chypre, la succession de Jean Claude Juncker mais aussi la politique de la Banque Centrale Européenne.

Les investisseurs préfèrent rester prudents avant la publication du communiqué final qui devrait encore une fois souligner les grandes divergences au sein de la zone euro. Ces divergences devraient favoriser la livre sterling dans un premier temps.

 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *