Press "Enter" to skip to content

Le potentiel haussier de l’EURUSD renforcé à l’approche de la BCE

En ces premiers échanges matinaux, le calme est revenu sur les marchés financiers. Les principaux indices européens sont stables, l’indice Footsie-100 londonien enregistrant une progression de seulement 0.05% tandis que le Dax affichait une hausse de 0.1%. Sur le marché des changes, la tendance était similaire, l’EURUSD évoluant toujours au-dessus de 1.4500 porté par le vote positif du Parlement grec la semaine dernière et le déblocage par la zone euro de 12 milliards d’euros en faveur d’Athènes.
Après avoir craint un défaut de paiement du pays, les cambistes ont rapidement retrouvé le sourire en fin de semaine dernière, portant la partié vers 1.4580 USD, soit largement au-dessus de notre cible à 1.4450. Nos analystes n’étaient apparemment pas assez optimistes. Cette semaine, tout indique que l’euro va rester dans un canal haussier qui devrait faire évoluer le cross entre 1.42 et 1.47. La volatilité sera certainement toujours importante, rythmée par les annonces entourant la Grèce. Cependant, la situation budgétaire du pays devrait être, dans l’ensemble, en arrière-plan cette semaine. Les investisseurs vont ainsi pouvoir retourner aux fondamentaux économiques en commençant par la publication d’un indice mineur aujourd’hui, l’indice Sentix.

La décision de la Banque Centrale Européenne de relever son taux directeur cette semaine à 1.50% devrait pousser le cross vers 1.47. Les commentaires de Jean Claude Trichet seront à surveiller de très près car ils pourraient fournir des éléments importants concernant la politique monétaire de long terme de la zone euro.

De plus, plusieurs indicateurs macroéconomiques américains de très grande importance sont attendus cette semaine, notamment le rapport mensuel sur l’emploi et le chômage. D’après nos analystes, le taux de chômage devrait rester stable à 9.1%. Une surprise n’est toutefois pas à exclure concernant la création d’emplois du fait de la reprise constatée du secteur manufacturier en juin et des bons chiffres des directeurs d’achat.

Il ne faut pas exclure quelques remous pour l’EURUSD cette semaine du fait de la Grèce. Ainsi, dans les échanges asiatiques ce matin, le cross a brutalement chuté après que l’agence de notation financière S&P ait affirmé que les deux solutions proposées par la France pour rééchelonner la dette de la Grèce reviendraient à placer le pays en situation de défaut sélectif. Les autres agences de notation ne se sont pas encore exprimées sur le sujet.

Face aux autres valeurs refuge, la volatilité sera aussi importante. Au cours de la semaine dernière, l’EURJPY avait évolué entre 113.85 et 117.73, une bande de fluctuation très large qui devrait être conservée cette semaine c’est pourquoi nous conseillons de placer vos ordres dans une bande comprise entre 114 et 118 yens.

Enfin, un jour avant la réunion de politique monétaire de la RBA, le dollar australien a chuté à 1.0720 USD ce matin après que les chiffres des ventes au détail furent publiés. Ces dernières ont glissé à 0.6% mais elles ne devraient pas avoir d’influence immédiate sur la décision de demain.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *