Press "Enter" to skip to content

Le rôle de la Troïka dans la crise souveraine en zone euro

La troïka définit le groupe composé par trois membres, la Banque Centrale Européenne (BCE), le Fonds Monétaire International (FMI) et l’Union Européenne (UE). Son objectif principal est d’assurer la cohérence et l’efficacité des politiques économiques des pays européens ainsi que la croissance économique et la création d’emplois à travers des mécanismes de financement, de conseil et d’assistance technique.

Le FMI offre des conseils et des analyses économiques qui débouchent sur des consultations annuelles aux pays membres. L’équipe d’économistes du FMI se rend sur place pour examiner l’évolution économique et financière des pays et en rendre compte par la suite à ses partenaires. Outre les évaluations individuelles avec les 17 pays membres de la zone euro, l’équipe d’évaluation du FMI tient aussi une réunion annuelle avec l’UE dans son ensemble.

La Troïka est chargée de surveiller et d’intervenir dans différents domaines tels que la politique monétaire et de change, la règlementation du secteur financier, les politiques relatives aux échanges et à la concurrence ainsi que les politiques structurelles. Ainsi, la Troïka fait régulièrement une évaluation de la situation budgétaire de la zone euro dans son ensemble afin de définir les politiques économiques applicables en fonction de la situation particulière de chacun. Ces décisions économiques sont ensuite présentées à l’Eurogroupe, qui est composé des 17 ministres des Finances de la zone euro.

Le financement des aides aux pays membres en difficulté est assuré par les ressources du FMI. Ces ressources sont fournies par les Etats membres, essentiellement par le biais du versement de leur quotepart. Depuis 2009 le FMI a augmenté de façon considérable le montant de ses ressources à travers des accords de prêts bilatéraux et l’achats d’obligations, afin d’accroître sa capacité à soutenir les pays membres pendant la crise économique mondiale.

C’est ainsi qu’entre 2010 et 2011 plusieurs pays de la zone euro ont sollicité l’assistance financière du FMI pour surmonter leurs déséquilibres budgétaires et extérieurs. Cela a notamment été le cas de la Grèce, le Portugal et l’Irlande. Plus récemment la Grèce et l’Espagne ont reçu des aides très importantes afin de surmonter leurs profondes difficultés budgétaires. Ces aides sont cependant conditionnées aux exigences des membres de la Troïka, et peuvent être financières, budgétaires, etc… Cela implique que le pays demandeur de ressources doit s’engager à respecter les conditions imposées par la Troïka avant de pouvoir recevoir l’aide.

Si le FMI travaille en étroite coordination avec les autres membres de la Troïka, les décisions sur le financement et les décisions de politique économique sont au final prises par les 24 membres de son conseil d’administration.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *