Press "Enter" to skip to content

Le rouble sur le devant de la scène

Après un rebond surprenant de deux jours face au dollar et à la monnaie unique européenne, le rouble a de nouveau cédé du terrain aujourd’hui sur le marché des changes mais, les zigzags de la devise russe laissent perplexes les investisseurs qui s’attendent désormais à ce que la politique de dévaluation contrôlée suivie par la banque centrale russe s’arrête.

En effet, il devient de plus en plus probable que la banque centrale cesse d’intervenir afin de permettre une dévaluation durable de la devise russe. La dernière dévaluation en date du rouble n’est pas plus ancienne qu’aujourd’hui. Le rythme des dévaluations s’est cependant accéléré depuis le début du mois de janvier tandis que la politique suivie par la banque centrale russe est de plus en plus critiquée par les investisseurs, car ses interventions sur le marché des changes ont un coup très important.

Suite au rebond inattendu du rouble, la banque centrale a dû intervenir sur le marché des devises afin d’éviter une appréciation trop rapide de la devise russe, achetant par conséquent des dollars.

Cette période de volatilité pour la monnaie russe pourrait prendre fin prochainement si les autorités se décident à laisser filer le cours du rouble mais cela pourrait alors avoir un effet social catastrophique, rappelant le douloureux souvenir de 1998 à la population russe. Afin de parer à une éventuelle perte de confiance dans le rouble, les pouvoirs publics russes se sont voulus rassurants et ont estimé que les investisseurs qui détiennent des avoirs libellés en rouble n’ont aucun souci à se faire s’ils n’ont pas pour objectif de s’en servir avant deux ou trois.

En effet, les autorités russes considèrent que le rouble devrait progressivement s’apprécier et se stabiliser, à la faveur de la fin de la crise financière et de la remontée des cours des matières premières.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *