Press "Enter" to skip to content

Les cambistes digèrent l’entrée en récession de l’euroland

Ce matin, les échanges étaient relativement faibles en termes de volume. A l’approche du week-end, les cambistes ont souvent déserté les places financières. Ceux qui restent digèrent les informations concernant l’eurozone qui ont été communiquées hier, notamment l’entrée en récession, avant la publication cet après-midi du seul indicateur qui a vraiement un intérêt aujourd’hui: la production industrielle américaine.

Analyse fondamentale eurodollar

La paire EUR/USD reste sur une tendance neutre en matinée, évoluant toutefois toujours au-dessus de 1.27 après avoir brièvement franchi le cap de 1.28 hier. L’entrée confirmée de la zone euro en récession n’a au final pas provoqué une chute profonde de la monnaie unique. C’est même le contraire qui s’est produit. Il n’en demeure pas moins que sur le long terme les investisseurs s’interrogent beaucoup sur la situation économique du Vieux-Continent. L’entrée en récession et des indicateurs globalement mauvais risquent de remettre les pendules à l’heure sur le marché des changes.

En attendant, les investisseurs ont pu constater que l’austérité et la récession plombent la balance commerciale de l’eurozone. En effet, les exportations de la région ont diminué au cours du mois de septembre, avec une baisse mensuelle de 1.1% tandis que les importations ont dégringolé de 2.7% en mensuel sous l’effet des mesures d’ajustement mises en oeuvre par la plupart des pays.

De l’autre côté de l’Atlantique, malgré les récents bons chiffres du secteur de l’immobilier, Ben Bernanke tient à rester prudent et à affirmer même que le secteur n’est pas encore sorti de la crise. Cela nous confirme que la politique expansionniste de la banque centrale américaine n’est pas prête de tourner court, mais cela risque d’avoir un impact sur le dollar face à ses contreparties.

Analyse technique eurodollar

La paire a connu un renforcement important lors de la séance de jeudi qui lui a permis de franchir 1.27 mais surtout 1.28 qui a fait office de résistance. En d’autres termes, l’euro n’a pas réussi à ce maintenir au-dessus de ce niveau bien longtemps. En cette fin de matinée, l’euro est même descendu à 1.273.

Comme le démontre la moyenne mobile à 100 jours, la zone de 1.28 va servir de résistance pour les prochaines séances, notamment au cours de la semaine prochaine. On devrait voir évoluer la paire de devises entre 1.27 et 1.28 avec des incursions sous 1.27 en cas de très mauvais indicateurs. Une stratégie qui pourrait porter ses fruits sur l’euro serait de vendre à court terme. Un positionnement sur le moyen terme est hasardeux en ce moment.

Dans l’immédiat, la paire euro/dollar va surtout impacter les nouvelles américaines, en l’occurrence la production industrielle qui devrait toutefois ressortir plutôt mauvaise en raison de l’ouragan Sandy. Le marché des changes pourrait donc faire preuve de compréhension et ne pas trop sanctionner le dollar.

 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *