Press "Enter" to skip to content

Les deux statistiques les plus importantes pour l’EURUSD cet après-midi

En dépit d’un nouveau record pour le chômage en Espagne, l’eurodollar évolue dans une tendance positive avec un gain depuis l’ouverture des échanges de 0.46%. Techniquement, tant que le support à 1.2973, qui correspond à l’intersection entre le retracement Fibonacci 23% et la cassure d’une ancienne ligne de tendance baissière, résiste on peut espérer que l’euro reste en territoire positif.

Deux statistiques importantes vont tomber à partir de 14h30:

– les revendications chômage hebdomadaires qui rythment chaque semaine la séance du jeudi. Le consensus prévoit une légère baisse des demandes à 350 000 contre 352 000 précédemment. Les analystes craignent par ailleurs que les négociations en cours sur le budget aient déjà eu un premier impact sur les revendications chômage.

– l’indice manufacturier régional de la FED de Kansas City pour le mois d’avril. Le consensus s’attend à une amélioration à -1 contre -5 en mars. Toutefois, l’indice resterait encore en phase de contraction. Les récents indicateurs manufacturiers régionaux américains ont été plutôt décevants ces derniers temps, donc il faut s’attendre certainement à un indice ISM mauvais.

Tout cela devrait accentuer la pression sur la banque centrale américaine qui, après quelques échanges concernant les mesures de retrait au début de l’année, a décidé récemment de réaffirmer son soutien aux mesures non conventionnelles. Cependant, l’économie américaine fait face à un ralentissement manifeste qui n’est pas isolé puisque les autres pays moteurs, comme la Chine, suivent une trajectoire similaire.

Pour le marché des changes, des statistiques américaines mitigées pourraient une nouvelle fois contribuer à accentuer l’avance en intra-day de l’euro qui est surtout explicable en raison des rumeurs de marché concernant une prochaine action de la BCE. Il ne faudra cependant pas trop exagérer l’impact en termes de pips de ces deux statistiques car le marché habituellement réagi modérément aux revendications chômage et peu à l’indice de la FED de Kansas City.
 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *