Press "Enter" to skip to content

Les hedge funds poussent l’EURGBP avant la BCE

Au cours des dernières 24h, le cable s’est échangé entre 1.5948 et 1.6091, autour du niveau central de 1.6000 mentionné au tout début de la semaine par nos équipes. Pour ce qui est de l’EURGBP, baisse hier à un plus bas de séance à 0.8941 principalement du fait du choc de la dégradation de quatre crans de la note de la dette de long terme du Portugal.

Ce choc a eu un impact important sur les marchés et, bien que la BCE doive relever ses taux aujourd’hui, l’engouement des investisseurs pour la monnaie des 17 devrait être moindre c’est pourquoi nous avons révisé le potentiel de hausse de l’EURUSD de 1.47 à 1.44 pour aujourd’hui.

A noter toutefois que l’euro était avantagé dans les échanges asiatiques et dans les premiers échanges européens par des achats massifs de la part des hedge funds qui anticipent des taux à 1.5% dans la zone euro à partir de cet après-midi. Ces achats ont notamment désavantagé la livre sterling qui évoluait à 89.52 pence pour un euro, soit proche de son plus haut de séance d’hier à 0.9018. L’EURGBP pourrait franchir ce dernier niveau dans l’après-midi en raison du différentiel de taux de part et d’autre de la Manche. La BoE devrait en effet maintenir ses taux directeurs inchangés ainsi que son programme d’assouplissement quantitatif alors que la BCE va relever les taux pour lutter contre l’inflation qui se situe autour de 2.7% sur un an.

Sursaut toutefois du cross GBPUSD dans les échanges matinaux ce matin suite à la publication d’une forte progression de la production manufacturière outre-Manche. Celle-ci a atteint son rythme de progression le plus élevé en un an en mai après un ralentissement en avril du fait du mariage princier. Sur un mois la hausse fut de 1.8% en mai soit bien loin du consensus des économistes à 1%. Cette bonne nouvelle a poussé en fin de matinée à 1.6007, partant du niveau de 1.5990. Toutefois, l’engouement est vite retombé, les cambistes faisant aussi attention aux chiffres de la production industrielle qui sont en-dessous du consensus, à 0.9% contre un chiffre prévu à 1.1%. Globalement, le cable a toutes les chances de rester autour de 1.6000 aujourd’hui.

Un temps aidé par la possibilité d’une remontée des taux outre-Manche, la livre sterling apparaît nettement fragilisée, notamment face à l’USD. Selon FXCM, la devise britannique est d’ailleurs la monnaie la moins surévaluée face au dollar américain à l’heure actuelle.

Le contexte dans la zone euro n’est pas non plus propice à une augmentation sensible de la livre sterling. En effet, en dépit des mesures prises par le gouvernement Cameron, la pression des agences de notation reste importante sur le Royaume-Uni. Un défaut de paiement de la Grèce pourrait notamment créér un effet boule de neige sur le marché obligataire européen qui touche également les obligations britanniques. Rien n’est à exclure.

Sur le moyen et long terme, le potentiel de rebond du GBP face à l’USD et à l’EUR est extrêmement limité. La politique monétaire de la BoE pèse lourdement dans la balance et, selon les experts, une remontée des taux n’est pas à l’ordre du jour. Elle ne pourrait intervenir que dans environ un an, soit une éternité pour les investisseurs du marché Forex.

Demain, les investisseurs porteront leur regard sur la publication de l’IPP à 10h30. Selon nos prévisions, l’indice devrait ressortir à 0.1% ce qui constituerait une bonne nouvelle pour la livre sterling.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *