Les nouvelles économiques du 12 novembre 2010

Dans une interview accordée au Figaro, l'ancien ministre Hubert Védrine a reconnu que la « guerre des devises » est en cours. Par ailleurs, il a affirmé qu'il ne croit pas à un accord systématique avec la Chine, contrairement aux dires de l'Elysée.

Alors que le G20 s'est ouvert, les yeux des investisseurs continuent de porter essentiellement sur la crise de la dette en Irlande. Ainsi, lors d'une conférence de presse à Séoul, le président de la Commission Européenne a affirmé que l'UE est prête à venir en aide à l'Irlande en cas de nécessité. La tension monte ces derniers jours sur le marché obligataire européene en raison de l'incertitude portant sur le budget de crise du pays et le vote du Parlement irlandais à ce sujet. Le budget doit inclure des réductions à hauteur de 6 milliards d'euros, sachant que le gouvernement s'est engagé sur quatre ans à une baisse des dépenses de 15 milliards d'euros. Cette baisse des dépenses devrait remener le déficit en dessous de 3% en 2014 alors qu'il se situe actuellement à 32%. Le budget pour l'année prochaine sera présenté le 7 décembre prochain mais rien n'assure que le Parlement votera le budget en raison de la faible majorité dont dispose le gouvernement actuel.
vdrine
Dans une interview accordée au Figaro, l’ancien ministre Hubert Védrine a reconnu que la « guerre des devises » est en cours. Par ailleurs, il a affirmé qu’il ne croit pas à un accord systématique avec la Chine, contrairement aux dires de l’Elysée.

Alors que le G20 s’est ouvert, les yeux des investisseurs continuent de porter essentiellement sur la crise de la dette en Irlande. Ainsi, lors d’une conférence de presse à Séoul, le président de la Commission Européenne a affirmé que l’UE est prête à venir en aide à l’Irlande en cas de nécessité. La tension monte ces derniers jours sur le marché obligataire européene en raison de l’incertitude portant sur le budget de crise du pays et le vote du Parlement irlandais à ce sujet. Le budget doit inclure des réductions à hauteur de 6 milliards d’euros, sachant que le gouvernement s’est engagé sur quatre ans à une baisse des dépenses de 15 milliards d’euros. Cette baisse des dépenses devrait remener le déficit en dessous de 3% en 2014 alors qu’il se situe actuellement à 32%. Le budget pour l’année prochaine sera présenté le 7 décembre prochain mais rien n’assure que le Parlement votera le budget en raison de la faible majorité dont dispose le gouvernement actuel.

L’autre sujet d’actualité est la Fed qui a annoncé son intention d’acheter environ 105 milliards de dollars d’obligations du Trésor entre le 12 novembre et le 9 décembre. C’est le premier calendrier fourni par la banque centrale américaine depuis son annonce de la semaine dernière concernant un second cycle d’assouplissement quantitatif.

user

user

Commentaires

Inscrivez vous a la lettre quotidienne

Recevez quotidiennement les infos du marche.

Fonction du site

  • L'actualite du forex
  • Devises Majeures
  • Analyse Technique
  • Crypto-monnaies
  • Brokers recommandes

Get Started

  • Tutorials
  • Resources
  • Guides
  • Examples
  • Docs

Forex.fr

  • Notre Histoire
  • L''equipe
  • Termes d'utilisation
  • Votre vie privee

Librairie