Press "Enter" to skip to content

Les nouvelles économiques du 19 octobre 2011

Sur le plan macroéconomique, la croissance du PIB de la Chine a ralenti au troisième trimestre à 9.1% en rythme annuel contre 9.5% au deuxième selon le Bureau national des statistiques.

Par ailleurs, selon l’ONS, l’inflation au Royaume-Uni a atteint son plus haut niveau depuis trois ans en septembre, avec une augmentation de 0.6% sur un mois et de 5.2% sur un an. Les analystes s’attendaient à une inflation à +0.4% sur un mois et +4.9% sur un an. Pour cette année, la BoE table sur une inflation de 5%.

A noter aussi que le taux de créances douteuses des banques espagnoles a augmenté de nouveau en août après avoir atteint en juillet leur plus haut depuis février 1995. Les créances douteuses, principalement des crédits immobiliers susceptibles de ne pas être remboursés, s’élevaient à 127.73 milliards d’euros en août, soit 7.14% du total des créances, contre 6.94% en juillet.


Dans l’EuroZone, c’est le sondage allemand ZEW qui a attiré l’attention, avec un fort recul. L’indice du sentiment économique est tombé à -48.3 en octobre contre -43.3 en septembre (consensus à -45.0). Le sous-indice des conditions actuelles est ressorti à 38.4 après 43.6 en septembre (consensus à 39.6).

Enfin, selon la presse européenne, l’idée de la France de transformer le FESF en banque aurait fait long feu. Cette option aurait permis d’augmenter la capacité d’aide du Fonds au-delà de 440 milliards d’euros mais aurait eu pour conséquence de transformer le FESF en bad bank. Surtout, plusieurs pays européens, dont l’Allemagne, et la Commission Européenne considèrent qu’une telle option était contraire aux traités européens.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *