Press "Enter" to skip to content

Les nouvelles économiques du 23 février 2012

En Allemagne, l’activité du secteur privé a ralenti contre toute attente en février selon la première estimation de Markit, signe que finalement le pays n’est pas totalement insensible aux déboires de ses voisins. Ainsi, l’indice PMI “flash” du secteur manufacturier est tombé à 50.1 en février contre 51.0 en janvier.
 
En France, l’activité du secteur privé s’est, sans surprise, repliée en février pour tomber à 50.6 points contre 51.2 un mois auparavant. La bonne performance de l’industrie manufacturière, qui a retrouvé ses plus hauts niveaux depuis sept mois, a cependant limité la casse.
Outre-Manche, les investisseurs ont pu apprécier la publication par la BoE du compte-rendu de la réunion des 8 et 9 février qui avait poussé l’institut d’émission à porter à 325 milliards de livres le montant total de ses rachats d’actifs. Ce document nous a appris que deux membres du comité de politique monétaire avaient prôné un montant plus élevé.
 
Enfin, la Commission Européenne a proposé de suspendre hier les versements du Fonds de cohésion pour la Hongrie à partir de 2013, en raison du manque de progrès de Budapest dans la rédaction de son déficit budgétaire. La suspension éventuelle de ces versements devrait encore compliquer un peu plus la tâche de la Hongrie. Nous maintenons nos prévisions pessimistes pour le pays et estimons toujours qu’il devra de nouveau faire appel au FMI pour pouvoir sortir du cercle vicieux dans lequel il se trouve (voir: Les Prévisions Economiques et Forex 2012).

 

 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *