Press "Enter" to skip to content

Les nouvelles économiques du 25 mai 2011

Sur le front macroéconomique, l’indice IFO du climat des affaires en Allemagne est resté inchangé à 114.2 en mai alors que les économistes s’attendaient à un troisième recul consécutif, à 110.2.

Par ailleurs, la note de la dette de long terme de la Belgique a été abaissé par Fitch de stable à négative en raison de la persistance de la crise institutionnelle qui empêche clairement au pays de se lancer dans les réformes nécessaires pour assainir les finances publiques. Un abaissement de la note de la part de S&P n’est pas à exclure au mois de juin.

De plus, le repli sur les valeurs refuge par les investisseurs inquiète de manière croissante les banquiers centraux. Ainsi, à l’occasion d’une interview avec SWISS TV, le vice-président de la BNS, Thomas Jordan, a affirmé que la récente appréciation du franc suisse face à la monnaie unique européenne est particulièrement surveillée à Zurich.

Enfin, la banque centrale d’Islande a lancé sa première phase pour mettre fin aux restrictions imposées sur les échanges à l’époque de la crise financière et bancaire. Cette phase a pour objectif de vendre des couronnes islandaises afin d’acheter des devises étrangères. La banque centrale propose d’acheter jusqu’à 14 milliards de couronnes islandaises en échange d’euros notamment. Cette offre est valable jusqu’au 7 juin prochain.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *