Les nouvelles économiques du 25 novembre 2010

La journée d'hier fut assez chargée en indicateurs macroéconomiques.

Comme prévu, l'indice Ifo allemand du climat des affaires s'est affiché en hausse, atteignant son niveau le plus élevé depuis la réunification du pays, à 109.3 en novembre contre 107.7 en octobre. Les anticipations des économistes étaient moins optimistes, à 108.2. La publication de l'indice Ifo n'a toutefois pas eu d'impact sur l'euro qui s'est affaissé hier face à l'USD.

En Italie, selon Istat, les ventes de détail se sont repliées de 0.2% au mois de septembre par rapport au mois d'août, selon des données corrigées des variations saisonnières.
euroland
La journée d’hier fut assez chargée en indicateurs macroéconomiques.

Comme prévu, l’indice Ifo allemand du climat des affaires s’est affiché en hausse, atteignant son niveau le plus élevé depuis la réunification du pays, à 109.3 en novembre contre 107.7 en octobre. Les anticipations des économistes étaient moins optimistes, à 108.2. La publication de l’indice Ifo n’a toutefois pas eu d’impact sur l’euro qui s’est affaissé hier face à l’USD.

En Italie, selon Istat, les ventes de détail se sont repliées de 0.2% au mois de septembre par rapport au mois d’août, selon des données corrigées des variations saisonnières.

Au Royaume-Uni, la croissance de l’économie au troisième trimestre a été confirmée à 0.8% soit 2.8% sur un an, selon l’Office des statistiques nationales.

La crise irlandaise a de nouveau occupé le devant de la scène. L’Allemagne a apporté son soutient à une aide financière pour le pays, mais conditionne ce soutien à la mise en place de mesures visant à rétablir l’équilibre des finances publiques. Certains experts s’attendent à ce que l’Allemagne demande, conjointement avec la France, le relèvement de l’impôt sur les sociétés.

Par ailleurs, reprenant les propos de Jürgen Stark, Yves Mersch a affirmé que la BCE poursuivra en 2011 le retrait progressif des mesures de soutien, en dépit de la situation inquiétantes des finances publiques de plusieurs pays européens et notamment du plan d’aide financière à l’Irlande. Le 2 décembre prochain, la BCE annoncera quelles mesures resteront en place après mi-janvier 2011.

Enfin, la crise irlandaise ainsi que les troubles géopolitiques dans la péninsule coréenne ont eu pour effet d’accroître l’attrait pour l’or. Ainsi, le cours de l’or en euro a atteint hier son plus haut niveau depuis le mois de juin, à 1037.92 euros l’once.

user

user

Commentaires

Inscrivez vous a la lettre quotidienne

Recevez quotidiennement les infos du marche.

Fonction du site

  • L'actualite du forex
  • Devises Majeures
  • Analyse Technique
  • Crypto-monnaies
  • Brokers recommandes

Get Started

  • Tutorials
  • Resources
  • Guides
  • Examples
  • Docs

Forex.fr

  • Notre Histoire
  • L''equipe
  • Termes d'utilisation
  • Votre vie privee

Librairie