Press "Enter" to skip to content

Les nouvelles économiques du 28 novembre 2011

Peu d’indicateurs en raison de Thanksgiving aux Etats-Unis.
 
A noter simplement que la confiance des ménages français s’est à nouveau détériorée en novembre, plus fortement que prévu, selon l’INSEE, avec une chute de 3 points de l’indicateur synthétique, à 79. Par ailleurs, les ménages, sont d’après l’enquête, plus nombreux à anticiper une hausse du chômage, l’indicateur concerné gagnant 10 points.
Sur le champ de la dette souveraine, la situation est toujours aussi compliquée.
 
Moody’s a annoncé avoir abaissé vendredi dernier la dette publique de la Hongrie au rang d’investissement spéculatif, associant à cette note une perspective négative, ce qui signifie qu’une baisse dans les prochains mois est prévisible. Le ministère de l’Economie hongrois a estimé dans un communiqué que cette dégradation “fait partie d’une attaque financière” contre le pays, alors que Budapest a demandé officiellement une nouvelle aide du FMI lundi dernier.
 
La situation en Italie se complique également puisque le rendement de la dette italienne à deux ans a atteint un nouveau record à 7.72%. 



Enfin, Luc Coene, gouverneur de la Banque de Belgique, a laissé entendre lors d’un déjeuner avec une organisation patronale belge que la BCE pourrait prochainement baisser ses taux. “Si les tendances actuelles se poursuivent, alors une nouvelle baisse des taux devrait intervenir“, a-t-il dit.

 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *