Les nouvelles économiques du 29 novembre 2010

Selon l'INSEE, les dépenses de consommation des ménages français en produits manufacturés sont reparties en baisse en octobre, accusant une chute de 0.7%, principalement en raison du recul des dépenses automobiles.

En Allemagne, les prix à l'importation ont baissé de 0.2% en octobre, soit une croissance annuelle de 9.2%.

Par ailleurs, la banque centrale russe a décidé de laisser pour le sixième mois consécutif son principal taux directeur inchangé, à 7.75%, afin d'éviter de nuire à la reprise économique alors même que les pressions inflationnistes s'accélèrent, passant à 7.8%.
parc_automobile
Selon l’INSEE, les dépenses de consommation des ménages français en produits manufacturés sont reparties en baisse en octobre, accusant une chute de 0.7%, principalement en raison du recul des dépenses automobiles.

En Allemagne, les prix à l’importation ont baissé de 0.2% en octobre, soit une croissance annuelle de 9.2%.

Par ailleurs, la banque centrale russe a décidé de laisser pour le sixième mois consécutif son principal taux directeur inchangé, à 7.75%, afin d’éviter de nuire à la reprise économique alors même que les pressions inflationnistes s’accélèrent, passant à 7.8%.

Le processus d’internationalisation du yuan se poursuit également puisque la banque centrale de Thaïlande a reconnu son intention d’augmenter les investissements dans des biens libellés en yuan. Toutefois, étant donné les restrictions imposées par Pékin, une telle démarche doit au préalable recevoir l’aval de la Chine.

Enfin, comme de nombreuses économies africaines, l’économie de l’Angola est fortement dollarisée. Afin de réduire cette dépendance au billet vert qui est nuisible, la banque centrale a décidé de réduire les achats de devises étrangères par les résidents à 5000 dollars. Les résidents qui voyagent à l’étranger peuvent en revanche acheter jusqu’à 15000 dollars. Jusqu’à présent, le taux officiel du dollar en Angola est de 92.502 kwanza alors que les vendeurs des rues offrent un taux de 99, poussant ainsi les angolais à acheter des dollars dans les rues afin de profiter d’un taux de change favorable. Cette mesure intervient alors que la banque centrale a annoncé il y a deux semaines que les banques commerciales du pays ont jusqu’à 2012 pour convertir au moins 80% de leur capital en kwanza, sachant que jusqu’à présent les banques sont autorisées à détenir jusqu’à 100% de leur capital en devises étrangères.

user

user

Commentaires

Inscrivez vous a la lettre quotidienne

Recevez quotidiennement les infos du marche.

Fonction du site

  • L'actualite du forex
  • Devises Majeures
  • Analyse Technique
  • Crypto-monnaies
  • Brokers recommandes

Get Started

  • Tutorials
  • Resources
  • Guides
  • Examples
  • Docs

Forex.fr

  • Notre Histoire
  • L''equipe
  • Termes d'utilisation
  • Votre vie privee

Librairie