Press "Enter" to skip to content

Les nouvelles économiques du 3 avril 2012

L’actualité d’hier sur le marché des changes fut assez chargée.
 
Parmi les données macroéconomiques à retenir, le taux de chômage dans l’EuroZone a atteint il y a deux mois son plus haut niveau en vingt cinq ans à 10.8% de la population active, soit 17.13 millions de personnes.
 
En Grèce, l’IOBE, une fondation grecque spécialisée dans la recherche économique, a annoncé que l’économie de la Grèce pourrait se contracter cette année de 5% et le taux de chômage grimper à 20%. Cette estimation est supérieure à celle de la Troïka qui table sur une contraction maximum de 4.8% du PIB.
Par ailleurs, selon le ministère des Finances grec, onze des derniers 36 prêteurs privés détenteurs d’obligations de droit étranger que la Grèce tente de convaincre de participer au plan de restructuration d’une partie de sa dette souveraine ont refusé un tel échange. La Grèce a par conséquent donné un nouveau délai pour boucler l’opération.
 
Aux Etats-Unis, la croissance du secteur manufacturier a été plus forte que prévu en mars puisque l’indice ISM est ressorti à 53.4 contre 52.4 en février tansi que les économistes s’attendaient à une hausse plus modeste à 53.
 
Enfin, pour aujourd’hui, les cambistes feront principalement attention à la publication des commandes industrielles attendues en hausse de 1.4% en février à 16h et aussi, à 20h, la publication du compte-rendu de la dernière réunion de la Fed. On s’intéressera notamment aux discussions portant sur un éventuel QE 3.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *