Press "Enter" to skip to content

Les nouvelles économiques du 31 août 2011

Au niveau macroéconomique en Europe, l’inflation en Espagne a ralenti plus que prévu pour atteindre en août son plus bas niveau depuis neuf mois à 2.7% sur un an selon l’INE. Par ailleurs, les députés espagnols ont voté mardi en faveur d’un examen en urgence d’une réforme constitutionnelle visant à mettre en oeuvre la “règle d’or” réclamée par Paris et Berlin. Les parlementaires ont approuvé très largement la procédure d’urgence qui doit permettre un feu vert définitif d’ici une dizaine de jours.
En Italie, un dirigeant de la Banque d’Italie a estimé que la croissance économique pourrait être inférieure à 1% en 2011 et encore moindre en 2012.
A Caracas, le chef de la banque centrale a affirmé hier qu’il s’attend à ce que l’économie du pays d’Amérique du Sud continue de croître au deuxième semestre, sur un rythme semblable au premier. Au cours du premier trimestre, la croissance fut de l’ordre de 4.8% puis de 2.5% au deuxième. Au cours de l’année dernière, la contraction de l’économie du Venezuela fut de 1.4%. Officiellement, le gouvernement Chavez s’attend à une croissance comprise entre 2 et 4% pour cette année.
Enfin, le Brésil a décidé de relever son objectif d’excédent budgétaire annuel ce qui ouvre la voie à une baisse des taux d’intérêt. Cet objectif fut ramené à 10 milliards de reals soit 4.32 milliards d’euros, ce qui représente environ 0.25% du PIB selon le ministre des Finances Mantega.
Au niveau macroéconomique en Europe, l’inflation en Espagne a ralenti plus que prévu pour atteindre en août son plus bas niveau depuis neuf mois à 2.7% sur un an selon l’INE. Par ailleurs, les députés espagnols ont voté mardi en faveur d’un examen en urgence d’une réforme constitutionnelle visant à mettre en oeuvre la “règle d’or” réclamée par Paris et Berlin. Les parlementaires ont approuvé très largement la procédure d’urgence qui doit permettre un feu vert définitif d’ici une dizaine de jours.
En Italie, un dirigeant de la Banque d’Italie a estimé que la croissance économique pourrait être inférieure à 1% en 2011 et encore moindre en 2012.
A Caracas, le chef de la banque centrale a affirmé hier qu’il s’attend à ce que l’économie du pays d’Amérique du Sud continue de croître au deuxième semestre, sur un rythme semblable au premier. Au cours du premier trimestre, la croissance fut de l’ordre de 4.8% puis de 2.5% au deuxième. Au cours de l’année dernière, la contraction de l’économie du Venezuela fut de 1.4%. Officiellement, le gouvernement Chavez s’attend à une croissance comprise entre 2 et 4% pour cette année.
Enfin, le Brésil a décidé de relever son objectif d’excédent budgétaire annuel ce qui ouvre la voie à une baisse des taux d’intérêt. Cet objectif fut ramené à 10 milliards de reals soit 4.32 milliards d’euros, ce qui représente environ 0.25% du PIB selon le ministre des Finances Mantega.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *