Press "Enter" to skip to content

Les nouvelles économiques du 7 février 2011

Actualité qui se concentre essentiellement sur les banques centrales.
Vendredi dernier, comme prévu par les analystes, la banque centrale indonésienne a annoncé une hausse de son taux directeur de 25 points de base, la première depuis août 2009. Cette hausse a pour but d’enrayer l’inflation, l’IPC affichant un regain à 7.02% en janvier.
En Turquie, la banque centrale est plutôt optimiste, s’attendant simplement à une légère hausse de l’inflation dans les mois à venir. Au cours du mois de janvier, l’inflation a atteint un plus bas en près de quatre décennies, à 4.9%. Entre-temps, sur la même période, les prix à la production étaient en hausse à cause d’une chute de la devise turque sur le marché des changes.
En Roumanie, sans surprise, la banque centrale a décidé de maintenir son principal taux directeur inchangé à 6.25%. Aujourd’hui, la banque centrale doit, au cours d’une conférence de presse, fournir le calendrier des réunions du comité de politique monétaire pour les 12 mois à venir.
Enfin, le gouvernement de Khartoum a démenti officiellement son intention d’abandonner la livre soudanaise site à l’indépendance du Sud du pays.
Actualité qui se concentre essentiellement sur les banques centrales.
Vendredi dernier, comme prévu par les analystes, la banque centrale indonésienne a annoncé une hausse de son taux directeur de 25 points de base, la première depuis août 2009. Cette hausse a pour but d’enrayer l’inflation, l’IPC affichant un regain à 7.02% en janvier.
En Turquie, la banque centrale est plutôt optimiste, s’attendant simplement à une légère hausse de l’inflation dans les mois à venir. Au cours du mois de janvier, l’inflation a atteint un plus bas en près de quatre décennies, à 4.9%. Entre-temps, sur la même période, les prix à la production étaient en hausse à cause d’une chute de la devise turque sur le marché des changes.
En Roumanie, sans surprise, la banque centrale a décidé de maintenir son principal taux directeur inchangé à 6.25%. Aujourd’hui, la banque centrale doit, au cours d’une conférence de presse, fournir le calendrier des réunions du comité de politique monétaire pour les 12 mois à venir.
Enfin, le gouvernement de Khartoum a démenti officiellement son intention d’abandonner la livre soudanaise suite à l’indépendance du Sud du pays.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *