Press "Enter" to skip to content

Les nouvelles économiques du marché des changes du 28 octobre 2013

Le principal indicateur macroéconomique fut le chiffre du PIB au T3 outre-Manche vendredi dernier avec une hausse de 0.8% sur la période. C’est donc un chiffre conforme aux prévisions. En glissement annuel, la progression est de 1.5%. Bonne nouvelle, tous les secteurs d’activité ont montré des signes évidents de reprises, en particulier dans la construction.

Par ailleurs, dégradation inattendu de l’indice IFO allemand, avec un chiffre qui est finalement ressorti à 107.4. C’est une mauvaise surprise pour les cambistes mais au final, ce chiffre décevant témoigne de la difficulté à sortir de la crise européenne.

Au niveau des autres annonces économiques, on notera que le puissant fonds souverain norvégien, qui est alimenté essentiellement par les revenus du pétrole, a décidé d’alléger ses achats de dette française, l’OAT ne figure désormais plus dans son “top 10 obligataire”. En revanche, le fonds a cherché à accentuer sa présence au niveau des obligations de Corée du Sud et du Brésil.

Au niveau de l’eurozone, les prêts au secteur privé continuent de chuter, avec une baisse de 1.9% en septembre, ce qui évidemment constitue un problème majeur pour les gouvernements qui cherchent par tous les moyens à relancer la croissance économique.

Enfin, pour ceux qui envisagent de participer à l’IPO de Twitter, sachez que selon les dernières informations, le réseau de micro-blogging serait valorisé pas moins de 11 milliards de dollars.
 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *