Press "Enter" to skip to content

Les nouvelles économiques du marché des devises du 1er juillet 2013

En ce début de mois, les principales nouvelles économiques s’orientent sur les publications des indices “Purchasing Managers Index” (PMI) du secteur manufacturier, ceux-ci nous permettent d’établir un bilan sur la santé de l’activité industrielle.

Concernant la zone euro, les résultats sont assez positifs mais assez divergents selon les pays. L’Allemagne, première économie européenne a eu une nouvelle négative avec un indice à 48.6 contre 49.4 en juin. Suite au recul des commandes, les prévisions de la croissance de la production restent très pessimistes.

L’indice français reste en phase de contraction avec 48.4, cependant ce résultat cache quelques éléments positifs avec des nouvelles commandes en perspectives et un affaiblissement des replis de la production.

Du côté de l’Espagne, l’indice est positif avec une annonce officielle à 50 avec une activité assez stable et donc des prévisions positives concernant les commandes ainsi que l’emploi.

En Italie, nous avons encore une contraction de l’activité manufacturière avec un indice à 49.1. Cependant, cette nouvelle reste positive après une contraction à 45.5 en avril.

Avec ces indicateurs et l’amélioration des données économiques, l’euro progresse face au dollar autour de 1.30$.

L’indice chinois est positif avec 50.1, mais reste en baisse ce qui suscite l’inquiétude des économistes qui s’attendent à un ralentissement de l’activité économique. Cet indice a un fort impact sur la paire AUD/USD suite aux liens commerciaux qui les relient, les résultats ont donc fait pression sur la paire ce qui a suscité une baisse du dollar australien.

Concernant le Japon, la publication de l’indice de Tankan est positive et est à son plus haut niveau depuis deux ans. L’affaiblissement du yen a permis le soutien des exportations grâce aux prix attractifs donc une amélioration de la confiance des fabricants. Cette publication a donc permis à la monnaie de se renforcer.

Dans la zone euro, nous avons aussi eu les publications concernant le taux de chômage ainsi que l’IPC. Le taux de chômage reste toujours en hausse avec 12.1%, ce taux a augmenté dans de nombreux pays de la zone notamment en Grèce. Pour ce qui est de l’IPC il est conforme à la prévision, ces déclarations ont donc eu peu d’impact sur les devises.
 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *