Press "Enter" to skip to content

Les points clés pour l’EUR/USD, le GBP/USD et l’EUR/CHF

La semaine est calme sur le marché des changes. Aujourd’hui, la séance sera essentiellement marquée par les chiffres du chômage dans la Confédération helvétique. L’EUR/USD devrait donc se stabiliser autour des niveaux rencontrés hier avant une séance plus intense mercredi avec l’intervention du président de la Fed, Ben Bernanke, devant le House Budget Committee de la Chambre des représentants. Le chef de la banque centrale américaine risque de faire un long discours sur le niveau actuel du chômage. Des indices concernant la suite de l’orientation de politique monétaire de la Fed seront à chercher. Vendredi, Jean-Claude Trichet devrait de nouveau s’exprimer, sans que cela n’ait une répercussion importante sur les cours.
Dans ce contexte, l’EUR/USD pourrait poursuivre sa tendance baissière qui fut entamée jeudi dernier jusqu’à 1.3450. Une hausse au-dessus de 1.3860 pourrait inverser la tendance mais dans l’état actuel des choses, un tel niveau ne semble pas envisageable.
Bien qu’aucun changement ne soit attendu au niveau des taux directeurs de la Banque d’Angleterre jeudi à 13h, la livre sterling continue de se renforcer sur le marché des changes, notamment face à l’USD. La devise de Sa Majesté devrait rencontrer des résistances entre 1.6270 et 1.6300. Il est probable que la livre sterling chute par la chute autour de 1.6030 en raison d’une déception des traders quant à la politique monétaire suivie par le Royaume-Uni. Jeudi, notre rédaction a prévu un article résumant tous les enjeux d’une éventuelle hausse des taux de la BoE.
Enfin, le franc suisse devrait relativement peu évoluer dans les jours à venir, la BNS étant plutôt confiante sur l’état actuel de l’économie. Jeudi, la publication des prix à la consommation risque d’attirer l’attention des investisseurs mais aucun changement fondamental n’est prévu. Une poursuite de la correction sur l’EUR/CHF est donc tout à fait envisageable dans ce contexte.
La semaine est calme sur le marché des changes. Aujourd’hui, la séance sera essentiellement marquée par les chiffres du chômage dans la Confédération helvétique.

L’EUR/USD devrait donc se stabiliser autour des niveaux rencontrés hier avant une séance plus intense mercredi avec l’intervention du président de la Fed, Ben Bernanke, devant le House Budget Committee de la Chambre des représentants. Le chef de la banque centrale américaine risque de faire un long discours sur le niveau actuel du chômage. Des indices concernant la suite de l’orientation de politique monétaire de la Fed seront à chercher. Vendredi, Jean-Claude Trichet devrait de nouveau s’exprimer, sans que cela n’ait une répercussion importante sur les cours.

Dans ce contexte, l’EUR/USD pourrait poursuivre sa tendance baissière qui fut entamée jeudi dernier jusqu’à 1.3450. Une hausse au-dessus de 1.3860 pourrait inverser la tendance mais dans l’état actuel des choses, un tel niveau ne semble pas envisageable.
Bien qu’aucun changement ne soit attendu au niveau des taux directeurs de la Banque d’Angleterre jeudi à 13h, la livre sterling continue de se renforcer sur le marché des changes, notamment face à l’USD. La devise de Sa Majesté devrait rencontrer des résistances entre 1.6270 et 1.6300. Il est probable que la livre sterling chute par la chute autour de 1.6030 en raison d’une déception des traders quant à la politique monétaire suivie par le Royaume-Uni. Jeudi, notre rédaction a prévu un article résumant tous les enjeux d’une éventuelle hausse des taux de la BoE.
Enfin, le franc suisse devrait relativement peu évoluer dans les jours à venir, la BNS étant plutôt confiante sur l’état actuel de l’économie. Jeudi, la publication des prix à la consommation risque d’attirer l’attention des investisseurs mais aucun changement fondamental n’est prévu. Une poursuite de la correction sur l’EUR/CHF est donc tout à fait envisageable dans ce contexte.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *