Press "Enter" to skip to content

Les prévisions EURUSD de la dernière séance du mois d’août 2011

A 10h, heure française, l’EURUSD était en très légère hausse sur le marché des changes, à 1.4462 USD après avoir ouvert la session européenne à 1.4439.
Scénario EURUSD du jour
Hier, la paire majeure du marché Forex avait commencé la séance en très bonne forme, au-dessus de 1.4500 avant de se replier rapidement dès les premières heures de la session européenne vers 1.4385 USD, en dépit de l’intervention de Francfort sur le marché obligataire de l’Italie.
Pour cette séance, nos analystes s’attendent à un mouvement de repli de la paire sous 1.4426 au cours de la journée, à moins d’un franchissement du niveau de 1.4530 qui semble peu probable pour le moment. Il convient de bien placer ses stop loss comme d’habitude à 1.4591 selon nos prévisions. Sur une base mensuelle, le support majeur demeure à 1.3938 à prendre en considération pour les investissements hors day-trading.
Au niveau macroéconomique, le calendrier est assez chargé aujourd’hui avec plusieurs indicateurs européens mais, une fois encore, ce seront les chiffres américains qui draineront le plus le marché. Dans une heure, il faudra surveiller la publication d’une estimation de l’IPC dans la zone euro attendu à 2.5% et aussi la publication du chômage pour les 17, stable à 9.9%. Dans l’après-midi, l’enquête ADP aura un impact de long terme afin de déterminer l’évolution de l’emploi outre-Atlantique, alors que le président Obama a annoncé des réformes en septembre. Le consensus table sur 100 000 créations d’emplois, en baisse par rapport à juillet. Enfin, les commandes industrielles seront communiquées en hausse de 2% ce qui pourrait neutraliser les mauvais chiffres de l’enquête ADP.
Point sur les fondamentaux EURUSD
La publication des minutes de la réunion de la Fed du 9 août hier doit être mise en relief avec le discours de Jackson Hole de Ben Bernanke. Alors que ce dernier avait souligné clairement la faible marge de manoeuvre de la banque centrale, le document publié hier soir a mis en avant le fait que la politique monétaire peut encore “contribuer grandement” à soutenir la reprise économique des Etats-Unis.
Il semblerait que des divergences soient apparues au sein du FOMC, certains membres soulignant les limites de la politique monétaire. A en juger par le discours de Jackson Hole, Ben Bernanke en fait partie.
Plusieurs mesures de soutien supplémentaires ont aussi été abordées mais le document ne révèle pas lesquelles. Afin d’étoffer les discussions à ce sujet, décision fut prise de prolonger à deux jours la réunion de la Fed prévue en septembre prochain.
Enfin, une membre du Conseil de politique monétaire de la banque centrale polonaise a affirmé hier à TVN CNBC que la Pologne pourrait rejoindre la zone euro avant 2020, soit plus tôt que les prévisions officielles du gouvernement. Théoriquement, l’entrée du pays dans la zone euro était prévue pour l’année prochaine mais, en raison de la crise des subprimes puis de la crise souveraine, l’entrée a été repoussée sine die, la Pologne ne souhaitant pas mettre en péril sa croissance économique qui contraste clairement avec l’atonie des autres pays de l’UE. 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *