Press "Enter" to skip to content

Les prévisions Forex hebdomadaires du 28 février au 4 mars

Bilan de la semaine passée: La monnaie unique européenne a fini en baisse, mais essentiellement en raison de prises de bénéfices après une semaine bien chargée. La devise était toujours au-dessus de 1.37 dollar. Le billet vert a repris légèrement de terrain sur le Forex, sous l’effet d’un apaisement des tensions sur le marché du brut mais la situation reste réversible puisque les indicateurs économiques de la semaine dernière et surtout la moins bonne performance que prévu de l’économie américaine en 2010 ont pesé sur le moral des investisseurs. La livre sterling a affiché une baisse en fin de semaine en raison d’une inflation toujours aussi élevée, au-dessus de 4%, et d’une baisse de la croissance au 4ème trimestre de 0.6%:

Les prévisions pour la semaine du 28 février au 4 mars:

Le calendrier économique est particulièrement chargé cette semaine, surtout pour l’euro, le dollar et le dollar canadien. Toutefois, commençons par l’évènement majeur de la semaine, c’est-à-dire la réunion jeudi prochain du Conseil des gouverneurs de la BCE. Plusieurs signaux furent envoyés au cours des derniers jours par certains de ses membres, signaux qui plaident en faveur d’une hausse des taux directeurs. Cependant, la stabilité de l’inflation en Allemagne pourrait inciter Francfort à reporter à plusieurs mois un éventuel relèvement des taux directeurs. Pour l’instant, les analystes de Forex.fr tablent sur le statu quo à 1.00%.

D’autres banques centrales doivent se réunir cette semaine, à savoir la RBA et la banque centrale du Canada. Dans les deux cas, le statu quo est attendu bien qu’un relèvement des taux en Australie pourrait intervenir assez rapidement en raison de la hausse des matières premières qui favorise une accentuation de l’inflation.

Semaine cruciale pour le dollar américain qui commencera en douceur avec la publication d’indicateurs mineurs lundi qui ne devraient pas avoir beaucoup d’influence sur l’EUR/USD. En revanche, mardi, l’indice ISM manufacturier attirera l’attention de tous les investisseurs, sachant qu’il est attendu en légère baisse. Si l’indice surprend à la hausse, l’appétit au risque devrait largement reprendre. Suivront ensuite plusieurs indicateurs qui pourront donner le pouls des non-farm payrolls en fin de semaine, à savoir l’enquête ADP sur l’emploi mercredi et les inscriptions hebdomadaires au chômage. Selon notre rédaction, le taux de chômage devrait être à 9.1% aux Etats-Unis. Une baisse par rapport au niveau précédent (9%)  profiterait évidemment au billet vert. Rappelons que la publication des non-farm payrolls entraîne une forte volatilité sur le marché des changes et qu’il est donc conseillé de ne pas ouvrir de position dans les minutes qui suivent la publication.

La semaine sera aussi intéressante pour le CAD qui évolue à quelques pips de la parité avec l’USD. La réunion de la banque centrale ne devrait pas influencer beaucoup sur l’évolution du dollar canadien. En revanche, la publication du PIB lundi aura un impact certain, sachant que le PIB est attendu à 0.3%. Dans l’ensemble, le CAD impactera cette semaine, comme d’habitude, les données macroéconomiques en provenance des Etats-Unis. De bons chiffres américains risquent de profiter au dollar canadien mais aussi au peso mexicain.

Enfin, il conviendra de ne pas négliger cette semaine encore les évènements géopolitiques. Si la crise s’intensifie en Libye, les prix de l’or noir risquent d’augmenter ce qui pourrait profiter à l’euro, en raison des pressions inflationnistes, et aux devises matières premières comme le rand sud-africain ou le dollar canadien. Les devises asiatiques, comme le won, pourraient en revanche chuter nettement comme en milieu de semaine dernière.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *