Press "Enter" to skip to content

Les quatre raisons qui devraient inciter la Banque du Canada à baisser les taux

Cette semaine, la Banque du Canada a décidé de maintenir sa politique monétaire inchangée mais le marché des changes bruisse de plus en plus d’une rumeur affirmant qu’une baisse des taux est en vue. Quatre raisons principales à cela.

1. Les perspectives très basses d’inflation

Au cours de sa dernière conférence de presse, le gouverneur Poloz a fait part de ses inquiétudes quant à l’évolution de l’inflation avec une prévision pour le premier semestre qui a été ramenée à 1%. Selon les projections, il faudra au moins deux ans avant que le Canada ne renoue avec sa cible opérationnelle d’inflation à 2%. Comme de nombreux pays développé, le Canada expérimente une phase de désinflation qui a, pour avantage, d’offrir une marge de manoeuvre à la baisse à la banque centrale pour stimuler davantage l’économie.

2. Les exportations sont au ralenti

Quand les exportations se portent mal, il est extrêmement aisé de critiquer la force de la monnaie locale. C’est d’ailleurs, pour ainsi dire, le propos tenu par le gouverneur Poloz qui a clairement milité pour un dollar canadien plus faible. A l’instar des commentaires tenus en fin d’année par son homologue australien. La dévaluation du CAD, qui est déjà entamée depuis quelques mois, pourrait donc être souhaitée par les autorités canadiennes. D’où la forte possibilité d’une action dans ce sens.

3. La macroéconomie canadienne se porte mal

Il n’y a cependant pas que les exportations qui affichent des résultats médiocres. C’est, en l’espace de peu de temps, tout le panorama économique canadien qui s’est assombri. Chiffres du chômage décevant, secteur manufacturier qui chute, nul ne peut nier que le pays commence désormais à s’orienter vers un sérieux ralentissement de l’activité. Les attentes sont élevées, et la Banque du Canada n’aura d’autre choix que d’y répondre en assouplissant.

4. Poloz l’a quasiment annoncé

Mais au final, ces trois raisons précédentes importent peu puisque le gouverneur Poloz a quasiment confirmé une baisse des taux. Il a déclaré lors de sa conférence de presse qu’il envisagera, en fonction de l’évolution des indicateurs, soit une hausse soit une baisse. Il est certain que le statu quo ne sera plus de mise bientôt mais aucun investisseur devises ne peut croire à une hausse des taux.

Il semble probable que le gouverneur ait voulu ménager les attentes du marché et éviter trop de volatilité sur le CAD à très court terme. Mais, comme tout porte à croire qu’une baisse des taux est quasiment actée, on devrait assister à un affaiblissement au cours des prochaines semaines encore plus accentué du CAD. Notre objectif est à moyen terme à 1.1600.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *