Press "Enter" to skip to content

Les trois scénarios possibles pour l’euro/dollar en ce début de semaine

Les statistiques américaines ont été encore une fois mitigées la semaine passée avec notamment de bons chiffres concernant le marché immobilier, mais un indice de confiance dans le secteur manufacturier en berne. Il en va de même pour les annonces de politique monétaire: lorsque le procés-verbal de la FED laisse entrevoir un ralentissement progressif de sa politique monétaire expansive, des membres décisionnaires de celles ci annoncent que cette politique va encore “durer longtemps“. Au final il n’est pas facile d’avoir un avis précis sur la situation c’est pourquoi il faudra rester vigilant, et plus particulièrement sur la politique monétaire, en vérifiant la véracité des informations. D’ailleurs un discours du président de la FED est attendu vendredi à ce sujet…

Il sera intéressant de faire attention aux prévisions de croissance du PIB trimestriel de jeudi ainsi qu’aux différents indices de confiance tout au long de la semaine.

En zone euro, la préoccupation porte sur l’issue des élections parlementaires italiennes de ce lundi. En effet, les marchés s’inquiètent de la possibilité d’une non continuation de la politique engagée par M. Monti depuis un peu plus d’un an à la suite de ces élections et en cas de vote contestataire contre le gouvernement actuel. Les marchés redoutent un affaiblissement de la zone euro.

Au delà de ce problème politique italien, les indicateurs allemands ont été au vert la semaine passée avec la confiance dans le climat des affaires qui s’est améliorée notamment. Seul bémol: la baisse du PIB trimestriel de 0.6% au T4 2012 même si ces données étaient anticipées.

Il y aura peu d’indicateurs statistiques influents concernant la zone euro cette semaine. Il faudra toutefois rester à l’écoute des résultats italiens et des taux lors de l’émission de titres de dettes (italiens eux aussi) de ce mardi. Il faudra aussi faire attention au discours de M. Draghi ce mardi lors de la conférence de la BCE.

Analyse technique:

Le cours de l’EUR/USD a fortement chuté depuis mercredi dernier et l’annonce d’une possible fin de la politique monétaire de la FED, passant de 1.3420 à 1.3200 dollar pour un euro.

Trois scénarios sont donc possibles:

• Dans l’hypothèse où le président de la FED annonce une continuation de la politique actuelle sans échéance (peu probable après les annonces de la semaine passée) et que la situation italienne rassure les marchés, donc avec une continuation de la politique de M. Monti, l’euro pourrait de nouveau s’apprécier par rapport au billet vert et retrouver rapidement son plus haut de la semaine passée aux alentours de 1.3420.

• En cas de revers électoral italien et de confirmation de la volonté de ralentir le plan d’expansion monétaire américain dans les mois à venir, le dollar a de fortes chances de s’apprécier face à l’euro ce qui aurait pour effet de propulser le cours de l’EUR/USD vers un plus bas annuel, probablement en dessous des 1.30 dollar pour un euro.

• Enfin si l’issue des élections rassure les marchés et que dans le même temps la FED reste sur sa volonté de limiter sa politique de quantitative easing, le cours devrait alors se stabiliser entre les supports et résistances les plus proches à savoir 1.3175 et 1.3275.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *