Press "Enter" to skip to content

L’euro chute en raison d’inquiétudes quant à la capacité des pays européens à lever des fonds

Milieu d’après midi sur le marché des changes – Le dollar US a enregistré les plus forts gains en l’espace de huit semaines face au yen immédiatement après que l’enquête ADP fut publié. En effet, le secteur privé américain a créé pas moins de 297 000 emplois en décembre, alors que les économistes ne tablaient que sur 100 000 créations.

Cette annonce a eu un effet positif sur la séance américaine, favorisant également le dollar canadien et le peso mexicain en raison de signes évidents de redémarrage de l’économie américaine, juste avant d’autres chiffres de l’emploi attendus plus tard cette semaine. En revanche, l’euro n’a pas profité d’un regain d’appétit au risque aujourd’hui et encore moins de la hausse de 1.4% des commandes industrielles en octobre, chutant très significativement face à la livre sterling en raison de la crainte que certains pays européens connaissent des difficultés pour lever des fonds, à l’image du Portugal qui a effectué sa première émission obligataire de l’année mais à un coût nettement plus élevé que la précédente. Cette inquiétude intervient alors que selon un journal irlandais, la banque centrale suisse refuse de prendre des bons du Trésor irlandais ayant pour échéance 2011 et 2025.

De toute évidence, la session américaine devrait s’effectuer dans le vert, favorisant nettement le dollar américain. Au niveau des chiffres, la hausse est significative: 1.1% face au yen à 82.91 tandis que la paire EUR/USD perdait 1.1% également, pour s’inscrire nettement en-dessous de 1.32. La baisse de l’euro a toutes les chances de se poursuivre aujourd’hui avec en ligne de mire 1.31. Dans la foulée, le Dollar Index de l’IntercontinentaExchange Inc. A atteint 80.083 après une hausse de 0.8%. Maintenant, l’attention des investisseurs va se porter sur la publication de l’indice ISM non manufacturier qui est attendu à 16H, en hausse ce qui devrait accentuer la baisse de l’EUR/USD.

Le dollar australien ne profitait en revanche pas de l’engouement de la session américaine, chutant pour la troisième séance consécutive, avec une baisse de 0.5% à 1.0005 en raison d’inquiétudes concernant la croissance économique dans le Queensland suite aux innondations dévastatrices. L’Aussie a perdu beaucoup de terrain en l’espace de quelques jours, alors qu’il s’échangeait fin décembre à 1.0256. Une rupture à la baisse de la parité est largement prévisible maintenant.

Enfin, le won sud-coréen a chuté très nettement cet après-midi, les investisseurs préférant acheter des dollars américains. La baisse enregistrée fut de 0.4% à 1.125.96 wons pour un dollar selon les informations communiquées par Bloomberg.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *