L’euro en dessous de 1,46$, poussé par Wall Street

En milieu de semaine dernière, la monnaie unique européenne avait atteint un record depuis près d'un an face au billet vert, en grimpant au-dessus de 1,48 dollar. Cette hausse de l'euro résulte essentiellement d'une amélioration du climat de confiance sur les marchés et d'un affaiblissement important de la devise américaine face aux principales devises.
100-euros-by-xx1.jpg

En milieu de semaine dernière, la monnaie unique européenne avait atteint un record depuis près d’un an face au billet vert, en grimpant au-dessus de 1,48 dollar. Cette hausse de l’euro résulte essentiellement d’une amélioration du climat de confiance sur les marchés et d’un affaiblissement important de la devise américaine face aux principales devises.

Toutefois, en début d’échanges européens aujourd’hui, l’euro a enregistré un très net recul face au dollar, descendant en-dessous de 1,46 dollar. Encore sous le choc de la chute de Wall Street vendredi dernier et des prises de bénéfices de fin de semaine, la monnaie unique européenne a perdu beaucoup de terrain face au dollar et au yen. Du fait de la chute du marché des actions américain, les investisseurs se sont prudemment repliés sur les valeurs refuges.

En dépit de la reprise économique, le yen est l’une des devises du marché des changes qui enregistre les meilleures performances depuis la fin de l’été. En effet, la devise nippone affiche d’importants gains, notamment face à son concurrent le dollar. Aujourd’hui, le yen a terminé la séance en Asie à un haut niveau face au dollar, à 88,25 yens pour un dollar. Depuis plusieurs séances, le billet vert évolue en dessous de 90 yens, ce qui pose un problème important aux industries exportatrices de l’archipel. En effet, dans leurs prévisions, elles avaient tablé sur un dollar à 95 yens pour l’exercice courant qui se termine au printemps 2010. Le net affaiblissement du dollar pénalise ainsi ces industries qui constituent le coeur battant de la croissance japonaise.

Pour autant, le gouvernement refuse pour l’instant d’envisager une intervention massive sur le marché des changes afin de limiter l’appréciation du yen. La dernière intervention de ce type remonte en effet au mois de mars 2004. Dans un point de presse aujourd’hui, le ministre des Finances, Fujii, a ainsi exclu l’idée d’une intervention de la banque centrale, soulignant que le taux de change du yen par rapport au dollar est normal. Lors du sommet du G20, M. Fujii avait déjà tenu des propos similaires face à son homologue américain. Par conséquent, ce point de presse n’a pas constitué une surprise pour les cambistes mais fut plutôt l’occasion pour eux de vendre des dollars afin d’acheter des yens sur le marché des changes.

user

user

Commentaires

Inscrivez vous a la lettre quotidienne

Recevez quotidiennement les infos du marche.

Fonction du site

  • L'actualite du forex
  • Devises Majeures
  • Analyse Technique
  • Crypto-monnaies
  • Brokers recommandes

Get Started

  • Tutorials
  • Resources
  • Guides
  • Examples
  • Docs

Forex.fr

  • Notre Histoire
  • L''equipe
  • Termes d'utilisation
  • Votre vie privee

Librairie