Press "Enter" to skip to content

L’euro fait abstraction du baromètre Ifo

En dépit d’une nouvelle baisse du baromètre Ifo, la monnaie unique européenne a continué de profiter aujourd’hui du climat ambiant sur le marché des changes pour accumuler des gains face à la devise américaine.

Toutefois, cette nouvelle dégradation du climat des affaires dans la première économie de la zone euro n’est pas pour rassurer sur le long terme les investisseurs qui craignent une aggravation de la récession, certains analystes pariant notamment sur une contraction du PIB à hauteur de 4% pour l’Allemagne en 2009.

Sur le moyen terme, les analystes du marché des changes s’attendent à un retour du dollar, concluant que son récent reflux résulte plus de l’effet de surprise suscité par le rachat d’actifs à partir d’aujourd’hui par la Réserve Fédérale.

Toutefois, ce rachat suscite de nombreuses interrogations sur le marché des devises, en raison des implications inflationnistes d’une telle politique. La Chine, qui est le premier prêteur des Etats-Unis, n’a d’ailleurs pas manqué d’évoquer ses inquiétudes, appelant fermement à une réorganisation du système monétaire international. Un tel discours n’est évidemment pas anodin à une semaine de la réunion du G20 à Londres qui devrait être la première étape d’un marathon international destiné à sortir les économies de la crise.

En réponse au discours chinois, le président américain Barack Obama a rappelé hier lors d’une conférence de presse la confiance internationale dans le dollar, rejetant l’idée chinoise d’une nouvelle monnaie de réserve internationale.

Enfin, les acteurs du marché des changes devraient jeter dans l’après midi un regard attentif du côté de la couronne norvégienne qui est la monnaie ayant enregistré les meilleures performances depuis le début de l’année. Les analystes s’attendent à une baisse des taux de la banque centrale afin de lutter contre la récession.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *