Press "Enter" to skip to content

L’euro retrouve des couleurs après l’accord sur le Portugal

Pour la deuxième séance consécutive, la monnaie unique européenne gagnait du terrain aujourd’hui face à la monnaie nippone alors que les ministres des Finances européens ont statué hier soir à Bruxelles sur le sort du Portugal.

Face au dollar américain, la monnaie unique était également en hausse, autour de 1.4170 dollar, profitant de nouvelles spéculations concernant une prochaine hausse des taux directeurs par la Banque Centrale Européenne dans un contexte de forte accélération de l’inflation.

Accord sur l’aide au Portugal

Le chef de l’Eurogroupe, le luxembourgeois Jean Claude Juncker, a annoncé que la première tranche du prêt accordé au Portugal par l’UE devrait être versée fin mai et qu’un traité sur le mécanisme de stabilité européen devrait être signé au cours du mois de juin.

Par ailleurs, pour la première fois, l’idée de discussions avec les détenteurs d’obligations grecques est apparue dans la perspective d’étendre le calendrier de remboursement des prêts contractés par Athènes. L’objectif des pays européens serait par conséquent de modifier la maturité des obligations déjà émises par la Grèce et qui n’ont pas encore été remboursées. Cependant, un tel processus devrait prendre un certain temps a prévenu Bruxelles.

D’après les analystes de la rédaction de Forex.fr, les risques de hausse de la monnaie unique européenne sont nettement plus présents que les risques de baisse en ce moment. L’inflation, comme vu hier, est en train de continuer de monter, ce qui renforce la probabilité d’une hausse des taux en juillet, tandis que la menace d’une panique financière en Europe s’éloigne, au moins pour le moment. Il semble fort probable que, d’ici le mois de juin, l’euro retrouve le niveau de 1.45 dollar et évolue vers 121 yens.

L’inflation en Allemagne

La demande pour l’euro a été également accentuée aujourd’hui sur les marchés financiers alors que les cambistes attendent, pour le 20 mai, un rapport crucial sur l’inflation en Allemagne. Selon les prévisions des brokers, les prix à la production, en avril, auraient augmenté de 0.6% sur un mois après une croissance déjà de 0.4% en mars dernier. Cela devrait accentuer la pression sur la BCE pour qu’elle agisse fermement.

Le dollar australien inverse la tendance

Après quatre jours interminables de baisse en raison du contexte international, le dollar australien a repris la main face aux valeurs refuge alors que les spéculations concernant de nouvelles hausses des taux directeurs ont repris dans le pays. Selon le groupe Crédit Suisse, la banque centrale australienne pourrait augmenter son taux benchmark de 34 points de base sur un an. La réunion du mois de juin pourrait être le moment approprié pour frapper de nouveau l’inflation. La tendance haussière de l’Aussie pourrait se confirmer ainsi, la devise gagnant depuis ce matin déjà 0.4% face à l’USD.

L’après-DSK se dessine au FMI

Enfin, de nouvelles rumeurs font état d’un prochain renouvellement de la direction du FMI, du fait de l’arrestation le week-end dernier de son directeur général et de la fin de la mission du directeur adjoint en août prochain. Les pays émergents sont en bonne position pour prendre la main sur une institution habituellement dirigée par un européen. Parmi les postulants, le chef de la banque centrale israélienne, Stanley Fischer mais aussi des noms connus en Europe comme Axel Weber ou encore Gordon Brown pour les candidats venus de l’UE.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *